Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama à Hiroshima : un hommage mais pas d’excuses

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Accord de la zone Euro : nouveau plan de sauvetage pour la Grèce

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Barack Obama à Hiroshima : l'appel pour un monde sans armes nucléaires

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Euro-2016 : la France chausse les crampons

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

Sports

Manchester United jette son dévolu sur Wall Street pour son entrée en Bourse

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/07/2012

Après plusieurs mois de tergiversations, le club de Premier League a choisi Wall Street comme place financière pour son entrée en Bourse. Fortement endetté, Manchester United espère ainsi combler une partie de son déficit.

REUTERS - Manchester United a finalement choisi Wall Street pour effectuer son entrée en bourse, mettant fin à plusieurs mois d'incertitude concernant le choix de la place financière que le club de Premier League visait.

Les anciens champions d'Angleterre avaient un temps envisagé de porter leur choix sur la bourse de Hong Kong car la moitié des supporters du club, estimés à 659 millions dans le monde selon une enquête commandée par le club, se trouvent en Asie.

"Il reste à voir quel profit le football peut dégager aux Etats-Unis, pays dans lequel ce sport n'est pas très populaire", a commenté Jay Ritter, spécialiste de l'Université de Floride. "L'endroit idéal pour s'inscrire aurait été la bourse de Londres", a-t-il ajouté.

Les propriétaires du club, la famille Glazer, sont bien connus aux Etats-Unis puisqu'ils possèdent également l'équipe de football américain des Tampa Bay Buccaneers.

Au 31 mars, la dette globale du club est de 423,3 millions de livres sterling et l'entrée en bourse vise à combler une partie de ce déficit.

Dans la demande adressée à la Commission des opérations boursières américaine mardi, Manchester United précise espérer lever 100 millions de dollars dans le cadre de sa première offre publique pour ses actions de catégorie A.

La famille Glazer conservera les actions de catégorie B ce qui lui assurera 67% des voix au sein de l'assemblée des actionnaires et la haute main sur la gestion du club.

La date de l'entrée sur le marché, ni le nombre d'actions qui seront proposées ne figurent dans le document remis à la Commission des opérations boursières.

Première publication : 04/07/2012

  • LIGUE EUROPA

    Manchester United sort par la petite porte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)