Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

EUROPE

Cinq morts, dont le forcené, dans une prise d'otages en Allemagne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/07/2012

L'auteur d'une prise d'otages et les quatre personnes retenues dans un appartement, dans le sud-ouest de l'Allemagne, ont été tuées mercredi. L'homme, lourdement armé, était sous le coup d'une mesure d'expulsion de son domicile.

AFP - Cinq personnes, dont le forcené, sont mortes mercredi lors d'une prise d'otages dans un quartier résidentiel de Karlsruhe (sud-ouest de l'Allemagne) par un homme qui s'opposait semble-t-il à son expulsion.

Toutes les personnes qui étaient retranchées dans un appartement de cette ville proche de la frontière française ont été tuées, a précisé un porte-parole de la police. Celle-ci a donné l'assaut en milieu de journée après avoir senti une odeur de brûlé. Elle a alors découvert les corps gisants.

La police avait d'abord avancé le chiffre de trois ou quatre morts, mais des agents ont ensuite découvert dans l'appartement le corps d'une femme, vraisemblablement la propriétaire de l'appartement.

Parmi les victimes figurent également un huissier de justice et un employé d'une serrurerie. L'identification des autres personnes tuées était en cours en début d'après-midi.

Les autorités ont prévu une conférence de presse pour 14H00 GMT.

La prise d'otages avait commencé vers 09h00 (07H00 GMT) dans un appartement du 5e et dernier étage d'un immeuble, situé dans un quartier résidentiel et boisé à quelques kilomètres au nord du centre-ville.

Elle a commencé au moment d'une expulsion forcée menée en présence d'un huissier de justice, notamment, selon de précédentes informations de la police.

Quelque 200 policiers ont été déployés sur place dont des membres des forces spéciales d'intervention. Plusieurs véhicules de police et des ambulances étaient stationnés devant l'immeuble où s'est produit la tuerie, selon des images de la télévision allemande.

Un important dispositif de sécurité avait été mis en place autour de l'immeuble situé dans cette ville de 295.000 habitants, siège des hautes juridictions allemandes.

La police devait livrer des détails au cours d'une conférence de presse à 16H00 (14H00 GMT).

Le forcené était sous le coup d'une expulsion forcée de son appartement, selon la même source. L'homme, qui n'avait pas encore été clairement identifié avant que la police ne découvre les corps, était lourdement armé. La chaîne d'informations en continu N-TV a affirmé qu'il était en possession de grenades.

Selon l'agence allemande DPA, le forcené est un chasseur.

Il s'agit d'un occupant d'un appartement devant être expulsé ce mercredi matin, qui s'était retranché dans un immeuble où vivent plusieurs familles, avait expliqué le porte-parole de la police un peu plus tôt.

Selon l'édition internet du quotidien local Badische Zeitung, l'immeuble se trouve à proximité de deux écoles et crèches qui ont été évacuées, ainsi que toutes les habitations aux alentours. La police a ensuite reçu de nombreux coups de fil inquiets de parents.

 

Première publication : 04/07/2012

COMMENTAIRE(S)