Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Handicap : l'Europe à la traîne ?

En savoir plus

LIGNE DIRECTE

Étudiants d'Abidjan, la colère gronde

En savoir plus

REPORTERS

Antiquités syriennes : sur les routes du trafic

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

Economie

Standard & Poor's voit des raisons d'espérer pour la zone euro

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/07/2012

L'agence de notation Standard & Poor's, habituée ces derniers temps à dégrader la note des pays de la zone euro, s'est fendue mercredi d'un rapport sur l'économie européenne, affirmant que la crise de la dette se "stabilise".

AFP - L'agence de notation financière Standard and Poor's (SP) a estimé mardi que la crise de la dette en Europe pourrait commencer à se "stabiliser" grâce à l'accord conclu fin juin par les dirigeants de la zone euro.

"Ces accords pourraient commencer à stabiliser la zone euro et mettre un terme à la perte de solvabilité des Etats", a indiqué dans un communiqué l'agence, qui a ajouté toutefois qu'elle n'envisageait pas "dans l'immédiat" de réévaluer la notation des pays en Europe.

Réunis en sommet le 29 juin à Bruxelles, les dirigeants de la zone euro sont parvenus à conclure un accord qui prévoit notamment un renforcement des deux fonds sauvetage européens, le Fonds européen de stabilité financière (FESF) et le Mécanisme européen de stabilité (MES), afin de venir en aide aux pays en difficulté.

"Nous estimons que l'élargissement de la réponse politique (à la crise, ndlr) est un pas dans la bonne direction", a écrit SP, relevant toutefois que des "risques significatifs" pesaient encore sur la mise en application de ces mesures.

"Il ne nous semble pas certain que les dirigeants soient en mesure de bâtir quelque chose grâce à ces accords", a nuancé l'agence de notation, précisant qu'elle commenterait jeudi la situation dans la zone euro.

Première publication : 04/07/2012

  • SOMMET EUROPÉEN

    L'Europe du Sud impose sa volonté à l'Allemagne

    En savoir plus

  • FINANCE

    La crise européenne nourrit les ambitions de l'agence de notation Egan-Jones

    En savoir plus

  • SOMMET EUROPÉEN

    La zone euro prête à recapitaliser les banques via ses fonds de secours

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)