Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 05/07/2012

"Passé sous silence"

Presse internationale, Jeudi 5 juillet 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, le cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, les dénégations de Bob Diamond, et une mauvaise nouvelle pour certains propriétaires britanniques en France.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec le cinquantième anniversaire de l’indépendance algérienne, un anniversaire célébré sans panache en Algérie.
Sans panache, et en peu de mots. Un édito, toutefois, dit sans détours le désenchantement des Algériens, après 50 ans s’indépendance, c’est une tribune que nous avons trouvée sur le site de La Dépêche de Kabylie, et qui évoque le «travail de mémoire» qui reste à accomplir, pour la France, comme pour l’Algérie. 50 ans après, le journal parle de «frustration», et d’«horizons fermés pour tous les espoirs que la Révolution a pu nourrir», d’une «mise à mal des idéaux de liberté et de dignité humaine» qui «a enfoncé dans les abîmes du désespoir la jeunesse algérienne». La Dépêche de Kabylie qui voit dans la volonté de cette jeunesse de fuir le pays par n'importe quel moyen « l'un des signes irréfutables de cette chute aux enfers».
 
L’Algérie n’a pas convié la France aux commémorations de cet anniversaire, et elle lui réclame aujourd’hui la restitution des archives coloniales. Le passé passe mal, quand il n’est pas passé sous silence, aussi je vous propose de jeter un coup d’œil au site du Monde, qui revient sur cette journée très particulière qua été le 5 juillet 1962. Une journée que font revivre les récits d’Algériens, et de Français. «C'est quelque chose qu'on ne vit qu'une fois. On a vu tous les villages, toute la population venir, les hommes, les femmes. Ils dansaient, ils chantaient. On se rencontrait, on criait. C'était l'euphorie», se souvient Akli Gasmi.
 
On passe maintenant en Grande-Bretagne, où l’ex-directeur de Barclays Bob Diamonds vient d’être entendu par les parlementaires dans le cadre de leur enquête sur les manipulations du libor. Le résumé de cette audition est partout dans la presse outre-Manche, mais sa prestation est loin d’avoir convaincu les journaux britanniques. «Il y a eu 14 mauvais sujets, 14 individus pas très recommandables chez Barclays, mais je n’étais pas l’un d’entre eux» - voilà pour sa ligne de défense, qui a consisté à s’exonérer de toute responsabilité et à charger ses ex-petits camarades, ses ex-subordonnés. Des propos qui ne sont pas vraiment du goût de The Independent.
 
Les Britanniques se montrent aussi assez préoccupé par une autre affaire d’argent, de moindre ampleur, toutefois. Il s’agit de la décision du gouvernement Ayrault de taxer les résidences secondaires des propriétaires étrangers. C’est une mesure qui concernerait quelque 200 000 Britanniques, qui auraient acheté une maison en France. Mais qu’ils se rassurent: une source au Trésor public britannique l’a assuré au journaliste du Telegraph, le Royaume-Uni va s’assurer que  la mesure annoncée hier ne contrevient pas aux lois du marché unique européen et qu’elle ne constitue pas une forme de discrimination.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/04/2018 Immigration

Grande-Bretagne : les oubliés de la génération Windrush

Dans cette seconde revue de presse du vendredi 20 avril : le tollé suscité en Grande-Bretagne par l'arrêt des soins d'un immigré de la génération Windrush oubliée par le...

En savoir plus

20/04/2018 Manifestations

"Universités : le ras-le-bol des antibloqueurs"

Dans cette première revue de presse du vendredi 20 avril : le bilan de la journée de mobilisation d'hier en France, le mécontentement sanglant au Nicaragua et la stratégie...

En savoir plus

19/04/2018 Rap

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

Dans cette seconde revue de presse du jeudi 19 avril, la diplomatie "sans but" de Donald Trump vis-à-vis de la Corée du Nord, l'annonce d'élections anticipées en Turquie, les...

En savoir plus

19/04/2018 Angela Merkel

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

Dans la presse, ce jeudi 19 avril, la rencontre entre Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, l'appel à la grève générale lancé en France par la CGT, la guerre du "free...

En savoir plus

18/04/2018 Journalisme

Forbidden Stories : "Pour que le travail de Daphne Caruana Galizia ne soit pas perdu"

Dans cette seconde revue de presse du mercredi 18 avril, le collectif Forbidden Stories reprend les enquêtes de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, tuée il y a six...

En savoir plus