Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

L'auteur de la prise d'otages sanglante de Karlsruhe était français

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/07/2012

Le preneur d'otages, qui a tué quatre personnes avant de se donner la mort mercredi à Karlsruhe, en Allemagne, était français selon la police allemande. L'homme, âgé de 53 ans, avait agi en réaction à son expulsion prochaine de son appartement.

AFP - Le preneur d'otages, qui a tué quatre personnes avant de se suicider mercredi à Karlsruhe (sud-ouest de l'Allemagne) était Français, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police allemande.

"Je sais qu'il est Français et qu'il est originaire d'Alsace", a souligné ce porte-parole, au lendemain de cette prise d'otages effectuée par un homme de 53 ans qui s'opposait à son expulsion de son appartement à Karlsruhe.

La police n'était pas en mesure dans l'immédiat de dire s'il avait aussi la nationalité allemande.

"Je sais qu'il avait aussi un domicile dans une petite commune du nord de l'Alsace", a-t-il ajouté, refusant toutefois d'en révéler le nom par peur qu'elle ne soit "envahie".

La police de Karlsruhe, située à 70 km de la frontière française, a pris contact avec les autorités de la police française afin de déterminer si le forcené a pu obtenir légalement en France les armes qu'il a utilisées mercredi.

Il s'est tué en retournant son arme automatique contre lui. En donnant l'assaut, la police a trouvé les corps sans vie de quatre personnes dans un appartement situé dans le nord de cette ville, après avoir senti une odeur de brûlé, environ cinq heures après le début de la prise d'otage.

Selon le parquet, parmi les victimes toutes "sommairement exécutée" se trouvait un huissier de 47 ans et un serrurier de 33 ans, tous deux pères de famille, le nouveau propriétaire du logement, âgé de 49 ans ainsi que la compagne du forcené, ancienne propriétaire du bien immobilier.
 

Première publication : 05/07/2012

  • ALLEMAGNE

    Cinq morts, dont le forcené, dans une prise d'otages en Allemagne

    En savoir plus

  • FRANCE

    À Toulouse, le forcené a été arrêté et les otages libérés

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Prise d'otages meurtrière dans un hôtel situé non loin de Kaboul

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)