Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'Afrique à Paris!

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

Sports

Et si Zidane prenait la tête des Bleus ?

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 05/07/2012

Favori pour remplacer Laurent Blanc, Didier Deschamps n’a toujours pas communiqué de réponse définitive à la Fédération française de football (FFF). En attendant, Noël Le Graët a fait un appel du pied à un autre champion du monde : Zidane.

C’est Bixente Lizarazu qui a lancé l’idée au lendemain du départ de Laurent Blanc. Et le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, semble ne pas avoir exclu l’hypothèse : Zinedine Zidane pourrait devenir le prochain sélectionneur de l’équipe de France. 

L’ancien meneur de jeu des Bleus, champion du monde en 1998, est actuellement directeur du Real Madrid. Le voir sur le banc de l’équipe de France, difficile à imaginer il y a quelques années encore, devient aujourd’hui plausible.

Et l’intéressé ne cache pas son envie de s’y frotter. "Il y a dix ans, je ne voulais pas être entraîneur. Aujourd'hui, j'ai envie de me diriger vers ça. Donc on verra. Peut-être que dans dix ans, je serai sélectionneur de l'équipe de France. On ne sait pas", explique-t-il dans un documentaire diffusé dimanche 2 juillet sur la chaîne Canal+, à l’occasion de ses quarante ans. 

"Zidane s’intéresse aux Bleus"

Dans l’attente d’une réponse de Didier Deschamps, Noël Le Graët apprécie que "Zidane s’intéresse aux Bleus". Impossible de savoir, pour l’instant, si Zizou fait partie de la "short-list" des potentiels sélectionneurs pour l’équipe de France, mais le patron de la FFF a trouvé "extrêmement attachant" que l’ancien tricolore exprime cet intérêt pour les Bleus. "Si ce n'est pas possible immédiatement, il rêve de diriger l'équipe nationale d'ici moins de dix ans."

Deuxième personnalité préférée des Français, selon le dernier baromètre du "JDD", Zinedine Zidane n’a ni diplôme ni expérience d’entraîneur. S’il venait à succéder à Laurent Blanc, ce ne serait pourtant pas une première : Michel Platini se trouvait dans les mêmes conditions lorsqu’il est devenu sélectionneur de l’équipe de France en 1988. Le Graët serait même disposé à l'inscrire à Clairefontaine pour passer son diplôme d'entraîneur professionnel.

L’image de Zidane

Les mauvais gestes de Zizou

À défaut d’une formation de coaching, Noël Le Graët note que le Ballon d’Or 1998 "travaille à Limoges (au Centre de droit et d’économie du sport) pour une meilleure connaissance économique, et qui dans le temps, à Madrid, est avec Mourinho, ce qui n’est pas une mauvaise école". Bref, "un sélectionneur crédible", comme le soulignait son ancien partenaire de l’équipe de France, Bixente Lizarazu, sur TF1.

Des atouts qui placeraient même Zinedine Zidane "au même niveau de priorité" que Didier Deschamps, selon "L’Équipe", et ce en dépit du fait que Zidane, le joueur, n’a pas laissé une bonne image de discipline sur le terrain. Des exclusions pour des gestes d’humeur ont accompagné, jusqu’à la fin, sa carrière de footballeur. À l’image de ce coup de tête dans le thorax de l’Italien Marco Matterazzi en finale de la Coupe du monde 2006.

Dans tous les cas, il faudra attendre la semaine prochaine pour connaître le nom de celui qui dirigera la campagne de l’équipe de France pour les éliminatoires du Mondial-2014 prévu au Brésil.

Première publication : 05/07/2012

COMMENTAIRE(S)