Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Amériques

Deux généraux de la junte condamnés pour le vol de bébés d'opposants

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/07/2012

Deux généraux de la l'ex-junte, Jorge Videla et Reynaldo Bignone, ont été condamnés à 50 et 15 ans de prison pour le vol d'enfants d'opposants, entre 1976 à 1981. Une victoire pour les familles des victimes, après trente ans de procédure.

AFP - L'ancien dictateur argentin Jorge Videla (1976-1981) a été condamné jeudi à Buenos Aires à 50 ans de prison pour vols de bébés d'opposants sous la dictature (1976-1983), et un de ses co-accusés, Reynaldo Bignone, au pouvoir en 1982-1983, à 15 ans, a annoncé le tribunal.

Le tribunal a décidé de "condamner l'ex général Jorge Videla (86 ans) à 50 ans de réclusion (...) et l'ex général Reynaldo Bignone (84 ans) à 15 ans", a lu la présidente du tribunal, Maria Roqueta, devant une salle comble.

Dans la salle se trouvait notamment Estela de Carlotto, dirigeante de l'organisation des Grands-Mères de la Place de Mai, à l'origine de la découverte de l'identité de 105 enfants d'opposants volés sous la dictature et confiés à des proches du régime militaire.

Devant un écran géant installé face au tribunal, des centaines de proches de victimes, d'enfants d'opposants et de défenseurs des droits de l'homme ont accueilli ces condamnations avec des larmes, des chants et des cris de joie, après des années de procédure, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Des peines de 40 à 15 ans de prison ont été infligées à plusieurs autres co-accusés, également poursuivis pour avoir participé à un "plan systématique" de vol et d'appropriation de bébés d'opposants.

Jorge Videla purge déjà deux peines de prison à perpétuité pour crime contre l'humanité. Reynaldo Bignone purge également deux peines (perpétuité et 25 ans de prison), pour violation des droits de l'homme.

Au total, 11 personnes comparaissaient depuis février 2011 à Buenos Aires dans ce premier procès pour "vol systématique" et appropriation d'enfants.

L'organisation des Grands-Mères de la Place de Mai évalue à environ 500 le nombre de "bébés volés" puis "adoptés" par des familles proches du régime sous la dictature.
 

Première publication : 06/07/2012

  • DIPLOMATIE

    L'Amérique latine souffle le chaud et le froid sur l'Espagne en crise

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Trente ans après la guerre avec Londres, Buenos Aires lorgne toujours du côté des Malouines

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    Quinze cadavres découverts dans un ancien centre clandestin de l'armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)