Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

EUROPE

Des archives révèlent qu'Hitler a protégé un camarade de régiment juif

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/07/2012

Dans son numéro du mois de juillet, le journal "Jewish Voice from Germany" publie la copie d'une lettre qui atteste qu'Adolf Hitler a accordé sa protection à un officier juif ayant fait partie de son unité pendant la Première Guerre mondiale.

AFP - Un document d'archives de la Gestapo de Düsseldorf, retrouvé par une historienne, établit qu'Adolf Hitler a accordé sa protection provisoire à un officier juif de son unité combattante pendant la Première guerre mondiale, a-t-on appris samedi auprès de l'historienne.

Ce document qui porte l'en-tête du chef de la SS, Heinrich Himmler, a été retrouvé par Susanne Mauss, historienne et membre du comité de rédaction du journal "Jewish Voice from Germany", qui produit une copie de la lettre, dans son numéro de juillet.

On peut y lire qu'Ernst Hess, un juge du tribunal d'instance de Düsseldorf, "était pendant la guerre 1914/1918 dans la même compagnie que le Führer et provisoirement le chef de compagnie du Führer".

Le document fait remarquer que M. Hess "est Juif avec quatre grands-parents juifs" mais souligne qu'Adolf Hitler souhaiterait voir la demande du juge d'obtenir un traitement d'exception être prise en compte "avec bienveillance".

La lettre se termine par une invitation lancée aux autorités compétentes à "laisser tranquille à tous égards" l'intéressé.

Mme Mauss a découvert ce document à l'occasion de ses recherches pour la préparation d'une exposition intitulée "Avocats sans droit" sur l'histoire des avocats d'origine juive dans le district de Düsseldorf (ouest) l'année dernière.

Ernst Moritz Hess, né en 1890 à Gelsenkirchen (ouest), bien que baptisé protestant, était considéré comme juif selon les lois raciales de Nuremberg.

Il était le fils d'un avocat, Julius Hess, et d'Elizabeth née Heertz, issue d'une famille de banquiers de Wetzlar (ouest), et était marié à Margarete Witte, de confession protestante.

Après avoir dû quitter son poste de juge en 1936, il avait envoyé une requête à Hitler lui demandant, au regard de ses services rendus à la patrie durant la Première guerre mondiale, un régime d'exception.

Décoré des croix de fer de première et deuxième classe ainsi que de l'ordre du mérite militaire bavarois, Hess avait terminé le premier conflit mondial au grade de lieutenant.

Le document de la Gestapo "fait référence au souhait (Wunsch en allemand) du Führer et ça, c'est vraiment étonnant", a expliqué à l'AFP l'historienne qui souligne que l'évocation du Führer dans ce type de correspondances était très rare.

C'est par l'entremise d'un autre camarade de régiment qu'Hess a pu profiter de cette bienveillance, selon sa fille Ursula, 86 ans aujourd'hui, que Mme Mauss a retrouvée à Francfort et qui témoigne dans "Jewish Voice from Germany".

Cet homme, Fritz Wiedemann, était aide de camp au sein du 16e régiment d'infanterie bavarois dans lequel Hess et Hitler ont également servi, avant de devenir l'aide de camp personnel d'Hitler de 1934 à 1939.

Selon l'enquête conduite par l'historienne, Ernst Hess a pu effectivement profiter de cette protection mais de manière provisoire, puisque ce document qui porte la date du 19 août 1940 lui a été retiré au printemps 1941.

L'ancien officier supérieur d'Hitler a ensuite été déporté au camp de Milbertshofen, près de Munich (sud).

Malgré les conditions très difficiles de sa détention, Ernst Hess a survécu à la guerre. Il a ensuite fait carrière dans les chemins de fer allemands et est décédé le 14 septembre 1983 à Francfort.

Sa soeur, Berta, est morte en déportation.

 

Première publication : 07/07/2012

  • ALLEMAGNE

    La Bavière souhaite faire de "Mein Kampf" un livre pédagogique

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Un musée berlinois accueille la première exposition sur "Hitler et les Allemands"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)