Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Plus de 140 personnes périssent dans des pluies torrentielles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2012

Les inondations provoquées par des pluies torrentielles ont coûté la vie à plus de 140 personnes dans la région russe de Krasnodar (sud-ouest). Le président russe Vladimir Poutine s'est rendu samedi dans la zone sinistrée.

AFP - Le bilan des victimes de pluies torrentielles et de violentes crues dans la région russe de Krasnodar (sud-ouest) est passé de 134 à 141 morts dans la nuit, les secours continuant de retrouver de nouvelles victimes, selon un nouveau bilan communiqué dimanche par la police.

Précisions avec notre correspondante à Moscou



Dans la région sinistrée de la riviera russe au bord de la mer Noire, le district de Krymsk était toujours le plus touché avec désormais 130 morts au lieu de 123. Ailleurs le bilan n'a pas changé pour l'instant: neuf corps ont été retrouvés dans la station balnéaire de Gelendjik et deux dans le port voisin de Novorossiisk.

De nombreuses victimes n'ont pas encore pu être indentifiées, a précisé à l'AFP un responsable de la force spéciale pour les catastrophes naturelles.

Le district de Krymsk, une zone de l'arrière-pays située à 200 km au nord-ouest de la cité balnéaire de Sochi qui accueillera en 2014 les jeux Olympiques d'été, a été atteint par une crue de plusieurs mètres de haut dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué la police.

Selon les autorités locales, plus de 12.000 habitants et 4.000 habitations ont été touchés par le désastre.

Le président russe Vladimir Poutine s'est rendu samedi dans la zone sinistrée, alors que le mécontentement grandissait sur place, selon les témoignages et les messages diffusés sur l'internet où se multipliaient les accusations de négligence des autorités.

"Le président a survolé en hélicoptère les zones les plus touchées par les pluies et les inondations", a indiqué le Kremlin, ajoutant que M. Poutine se trouvait samedi soir à Krymsk pour une réunion de crise.

Dans la zone côtière sinistrée, le courant a été coupé, et quelque 29.000 personnes en étaient toujours privées dimanche, selon un communiqué du ministère de l'Energie.

La catastrophe, dont les autorités en butte aux critiques soulignent l'ampleur et la brutalité exceptionnelles, a aussi provoqué le blocage des routes et interrompu le trafic ferroviaire et maritime.
 

Première publication : 07/07/2012

  • RUSSIE

    La Douma adopte une loi pour contrôler les ONG

    En savoir plus

  • ARMEMENT

    Ventes d'armes russes en Syrie : des ONG dénoncent le double jeu de la France

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Russie dément toute discussion avec l'Occident sur l'après Bachar al-Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)