Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 09/07/2012

"Pleurer des rivières"

Presse internationale, Lundi 9 juillet 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, la victoire annoncée par la coalition libérale aux premières élections libres en Libye, le premier anniversaire du Soudan du Sud, et les larmes d’Andy Murray.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec les résultats des premières élections libres en Libye. La coalition des libéraux annonce être arrivée en tête dans la plupart des circonscriptions, devant les deux principaux partis islamistes.
 
Les résultats de ces élections n’ont pas encore été officialisés, mais s’ils se confirmaient, la Libye ferait exception par rapport à ses voisins tunisiens et égyptiens, où les islamistes ont fini par prendre le pouvoir - ce serait finalement l’exception à la vague islamiste qui a été soulevée par le printemps arabe, rappelle The New York Times. Pour le journal, la victoire de la coalition libérale menée par Mahmoud Jibril, pourrait faire de lui la voix la plus importante de la période de transition.
 
Plus pessimiste, The Independent évoque pour sa part les divisions profondes de la Libye, et le poids des opposants à cette élection, les «fédéralistes», des groupes très organisés et armés, et qui ont notamment provoqués des incidents violents à Benghazi, le fief de l’insurrection contre Kadhafi.
 
La presse internationale s’accorde en tout cas sur un point, la dimension historique du scrutin qui a eu lieu samedi. The National d’Abou Dhabi salue le fait que les Libyens se sont rendus en nombre dans les bureaux de vote. Certes, reconnaît le journal, le processus qui est en cours, est loin d’être parfait, mais quoi de plus normal, finalement ? Ce qui importe, c’est que petit à petit la démocratie finisse par l’emporter sur la force.
 
C’est une analyse qu’on retrouve aussi dans The New York Times, qui explique que le fait que l’on parle aussi peu de la Libye, quelques mois après l’intervention, est bien la preuve qu’elle a été un succès, notamment pour les Etats-Unis: «On a renversé un tyran, on a aidé nos alliés européens, et l’on n’a sacrifié ni vie américaine ni capital politique dans cette affaire», écrit le journal. L’intervention en Libye qui aurait eu toutefois, une conséquence inattendue et nettement plus négative sur le nord du Mali, où ce qui ne s’est pas arrivé en Libye, à savoir la victoire des islamistes les plus radicaux, et le désastre humanitaire, sont en train de se produire.
 
Bilan mitigé également pour le Soudan du sud, qui fête aujourd’hui sa première année d’indépendance. Le pays a connu une année difficile, avec la reprise du conflit avec le Soudan et l'arrêt de sa production de pétrole. Mais malgré le conflit qui les oppose toujours à leur voisin, les Soudanais du Sud ne regretteraient pas d’avoir choisi la voie de l’indépendance, rapporte The Guardian.
 
Et on termine avec du sport, la défaite de Murray, à Wimbledon. La presse britannique est inconsolable, et notamment The Times, qui rappelle que le tennisman n'est finalement pas parvenu à devenir le premier vainqueur britannique du tournoi depuis Fred Perry, en 1936. Les larmes ou plutôt les torrents de larmes de Murray qui suscitent des commentaires amusés du côté du Daily Mail.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/12/2014 Revue de presse internationale

Hacking de Sony Pictures : la victoire de Pyongyang

Au menu de cette revue de presse internationale, présentée par Sandrine Gomes, le rapprochement diplomatique entre La Havane et Washington - entre plébiscite et inquiétude -, la...

En savoir plus

19/12/2014 Revue de presse française

Les stéréotypes garçon-fille en augmentation dans le monde du jouet

Au menu de cette revue de presse présentée par Sandrine Gomes, la nouvelle stratégie de François Hollande pour rester président jusqu'en 2022, la polémique de l'aéroport...

En savoir plus

18/12/2014 Barack Obama

Cuba : la décision historique de Barack Obama

Dans la presse internationale, jeudi, la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba génèrent beaucoup de commentaires. Décision historique et courageuse pour...

En savoir plus

18/12/2014 Cuba

"Cuba - USA : un jour historique"

Dans la presse française jeudi matin, la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba. Barack Obama réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué ? Les journaux...

En savoir plus

17/12/2014 Revue de presse internationale

Attaque à Peshawar : "Et quand les larmes ont séché, rien n'a changé"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi, le massacre commis par les Taliban dans une école de Peshawar, au nord-ouest du Pakistan, la chute du rouble et la...

En savoir plus