Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Tchétchénie : des homosexuels persécutés se confient

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Liban : des robes de mariées pour dénoncer une loi sur le viol

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la loi sur la consommation de stupéfiants assouplie

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Le Pen et Macron présents à l'hommage au policier tué

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

Amériques

Obama veut prolonger la baisse d'impôts pour les classes moyennes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/07/2012

À moins de quatre mois de la présidentielle, Barack Obama a plaidé au Congrès en faveur d'une prolongation pour un an des réductions d'impôts pour les classes moyennes. Une mesure qui vise à atténuer l’effet d’une hausse des taxes sur l’économie.

REUTERS - Le président américain Barack Obama a demandé lundi au Congrès de prolonger pour un an des réductions d’impôts pour les familles dont le revenu annuel est inférieur à 250.000 dollars (environ 200.000 euros).

La prolongation de ces allègements fiscaux, mis en place par le prédécesseur de Barack Obama, George W. Bush, et qui arrivent à expiration à la fin de cette année, est destinée à atténuer l’effet d’une hausse des taxes sur l’économie.

Il est peu probable que les républicains, majoritaires au Congrès, acceptent la requête présidentielle. Ils ont dit à plusieurs reprises que la prolongation des allègements fiscaux devait concerner toutes les catégories de ménages.

Barack Obama a par ailleurs démenti que la hausse des impôts pour les plus hauts revenus nuirait aux petites entreprises.

« Il ne s’agit pas de taxer les créateurs d’emplois, il s’agit d’aider les créateurs d’emplois », a-t-il déclaré lors d’une allocution prononcée à la Maison Blanche, soulignant que 97% des patrons de petites entreprises gagnaient moins de 250.000 dollars par an.
 

Première publication : 09/07/2012

  • ÉTATS-UNIS

    La Cour suprême américaine approuve l'essentiel de la réforme de santé d'Obama

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Pour séduire les électeurs latinos, Obama assouplit les mesures d’immigration

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Obama lance sa machine de guerre publicitaire contre Romney

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)