Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'opposition vénézuélienne interdite de manifester avant le vote de dimanche

En savoir plus

FOCUS

France : vent de fronde sur La République En Marche

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Helen Mirren, "queen" du cinéma britannique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le viagra pour l'armée américaine : cinq fois plus cher que les frais de santé des transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation : l'ombre des lobbys"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Avignon s’offre Leopold Sédar Senghor

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Khalifa Haftar : "Nous traiterons avec tous les groupes terroristes par les armes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 2)

En savoir plus

Economie

L'Espagne pourrait bénéficier d'un délai supplémentaire pour réduire son déficit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/07/2012

Un an de plus : c'est le délai supplémentaire que la Commission européenne s'apprête à accorder à l'Espagne, mardi, pour que le gouvernement de Mariano Rajoy ramène son déficit à 3 % du PIB. Le nouvel horizon serait fixé à 2014.

AFP - L'Union européenne s'apprête à autoriser l'Espagne à ne ramener son déficit public à 3% du produit intérieur brut (PIB) qu'en 2014 au lieu de 2013, a annoncé lundi à l'AFP une source européenne sous couvert d'anonymat.

La décision "devrait être approuvée" mardi au cours d'une réunion des ministres des Finances des 27 à Bruxelles, selon cette source.

Des sources européennes avaient indiqué le 30 mai que la Commission envisageait d'accorder un an de plus à l'Espagne pour parvenir à l'objectif de réduire le déficit public à 3% du PIB.

La Commission, dans ses prévisions de printemps publiées début mai, avait anticipé un déficit espagnol de 6,4% du PIB cette année et 6,3% en 2013. Le gouvernement espagnol avait réaffirmé peu de temps après qu'il maintiendrait, grâce à un programme d'austérité, ses objectifs de 5,3% cette année et 3% en 2013.

Mais "pour la deuxième année consécutive, l'Espagne risque de se trouver dans une récession sévère" cette année, a souligné lundi une source diplomatique européenne, ajoutant que les circonstances étaient "clairement exceptionnelles".

Première publication : 09/07/2012

  • AGENCES DE NOTATION

    Standard & Poor's voit des raisons d'espérer pour la zone euro

    En savoir plus

  • SOMMET EUROPÉEN

    L'Europe du Sud impose sa volonté à l'Allemagne

    En savoir plus

  • SOMMET EUROPÉEN

    L'UE adopte un pacte de croissance de 120 milliards d'euros

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)