Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Sports

Didier Deschamps : "Les joueurs seront soumis à un devoir d'exemplarité"

©

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 10/07/2012

Le nouveau sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, a tenu lundi sa première conférence de presse au siège de la Fédération française de football. L'occasion pour le remplaçant de Laurent Blanc d’exposer sa mission à la tête des Bleus.

Didier Deschamps enfin dans la peau de sélectionneur des Bleus. Après la signature, dimanche 8 juillet, de son contrat d’embauche, l’ancien entraîneur de l’OM a tenu lundi sa première conférence de presse, aux côtés de Noël Le Graêt, président de la Fédération française de football (FFF).

Un contrat de deux ans renouvelable

Les deux hommes ont confirmé que le contrat s’étendait sur une période de deux ans, renouvelable en cas de qualification pour la Coupe du monde prévue au Brésil en 2014. Une condition difficile car la France se trouve dans le même groupe que l’Espagne, championne du monde et d'Europe en titre.

Après avoir expliqué que "Didier Deschamps était le premier choix" de la Fédération, Noël Le Graët s’est voulu rassurant. "Il a déjà mené des actions compliquées et il a toujours réussi", a rappelé le patron de la FFF.

La Coupe du Monde 2014

Pour le nouveau sélectionneur, la première échéance importante est la qualification pour la Coupe du Monde 2014. "Je suis un compétiteur", a martelé l’ancien capitaine des Bleus, champions du monde en 1998 et d’Europe en 2000.

Pour y parvenir, il a dévoilé le système de jeu qu’il compte mettre en place : l'attaque. "L’équipe de France doit aller de l’avant et mettre l’adversaire en difficulté", a-t-il expliqué.

Gare aux ego

Après l’image de "bad boys" que certains joueurs de l’équipe de France ont laissé au dernier championnat d’Europe, laquelle n’a pu effacer l’épisode de Krysna, Didier Deschamps a martelé que sous son leadership, "la notion du groupe" et "l’esprit d’équipe" seront les maîtres-mots des Bleus. "Les joueurs n’ont plus droit à l’erreur", a-t-il prévenu. Et de renchérir : "Être international français c'est magnifique (…), mais ils [les Bleus] auront aussi des devoirs d'exemplarité. Si l'objectif individuel passe au premier plan, ce n'est pas possible. (...) En termes d'investissement personnel il y aura des obligations."

Continuité dans la différence

Didier Deschamps a enfin salué le travail de son prédecesseur et ancien partenaire de l’équipe de France. "Je m’inscris dans la continuité, avec forcément des choses que je ferai différemment", a-t-il lâché.

Revivez les temps forts de cette conférence de presse sur notre liveblogging.

 

Première publication : 09/07/2012

Comments

COMMENTAIRE(S)