Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mark Carney vole au secours de l'économie britannique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

EUROPE

La Cour constitutionnelle valide la suspension du président roumain

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/07/2012

Le président Basescu a été démis de ses fonctions, après accord de la Cour constitutionnelle ce lundi, mais cette décision doit encore être validée par référendum le 29 juillet. Le leader de la coalition au pouvoir a été nommé président intérimaire.

AFP - La Cour constitutionnelle de Roumanie a validé lundi la suspension du chef de l'Etat Traian Basescu, votée vendredi par le Parlement, et nommé le leader de la coalition de centre gauche au pouvoir, Crin Antonescu, comme président intérimaire.

"La Cour constate que la procédure de suspension de ses fonctions du président de Roumanie Traian Basescu a été respectée (...) et que la fonction de président intérimaire sera assurée par Crin Antonescu", indique la Cour dans son arrêt.

Les précisions de notre correspondant à Bucarest



La Cour a néanmoins jugé "inconstitutionnelle" une loi limitant ses prérogatives de contrôle sur les décisions du Parlement.

Outre cette loi votée au Parlement, le gouvernement avait également pris une ordonnance d'urgence en ce sens la semaine dernière.

Le Parlement a voté vendredi à une large majorité en faveur de la destitution de M. Basescu, qui doit encore être validée par un référendum organisé le 29 juillet.

La Cour doit encore se prononcer mardi sur une loi modifiant les conditions de validation de cette consultation.

Par ailleurs, les juges constitutionnels ont considéré que les contestations introduites par le Parti démocrate-libéral (PDL) sur la légalité des révocations des présidents du Sénat et de la Chambre des députés n'étaient pas "admissibles", comme s'y attendaient des juristes pour des raisons de procédure.

La majorité au pouvoir avait procédé à la révocation du président du Sénat Vasile Blaga et de la Chambre des députés Roberta Anastase, tous deux membres de l'opposition démocrate-libérale (PDL) mardi dernier, au début de leur offensive pour une destitution de M. Basescu.
 

Première publication : 09/07/2012

  • ROUMANIE

    Le Parlement roumain vote la procédure de destitution du président Traian Basescu

    En savoir plus

  • ROUMANIE

    L'ex-Premier ministre roumain Adrian Nastase condamné à deux ans de prison ferme

    En savoir plus

  • ROUMANIE

    Face à la fronde sociale, le Premier ministre roumain démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)