Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

EUROPE

La Cour constitutionnelle valide la suspension du président roumain

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/07/2012

Le président Basescu a été démis de ses fonctions, après accord de la Cour constitutionnelle ce lundi, mais cette décision doit encore être validée par référendum le 29 juillet. Le leader de la coalition au pouvoir a été nommé président intérimaire.

AFP - La Cour constitutionnelle de Roumanie a validé lundi la suspension du chef de l'Etat Traian Basescu, votée vendredi par le Parlement, et nommé le leader de la coalition de centre gauche au pouvoir, Crin Antonescu, comme président intérimaire.

"La Cour constate que la procédure de suspension de ses fonctions du président de Roumanie Traian Basescu a été respectée (...) et que la fonction de président intérimaire sera assurée par Crin Antonescu", indique la Cour dans son arrêt.

Les précisions de notre correspondant à Bucarest



La Cour a néanmoins jugé "inconstitutionnelle" une loi limitant ses prérogatives de contrôle sur les décisions du Parlement.

Outre cette loi votée au Parlement, le gouvernement avait également pris une ordonnance d'urgence en ce sens la semaine dernière.

Le Parlement a voté vendredi à une large majorité en faveur de la destitution de M. Basescu, qui doit encore être validée par un référendum organisé le 29 juillet.

La Cour doit encore se prononcer mardi sur une loi modifiant les conditions de validation de cette consultation.

Par ailleurs, les juges constitutionnels ont considéré que les contestations introduites par le Parti démocrate-libéral (PDL) sur la légalité des révocations des présidents du Sénat et de la Chambre des députés n'étaient pas "admissibles", comme s'y attendaient des juristes pour des raisons de procédure.

La majorité au pouvoir avait procédé à la révocation du président du Sénat Vasile Blaga et de la Chambre des députés Roberta Anastase, tous deux membres de l'opposition démocrate-libérale (PDL) mardi dernier, au début de leur offensive pour une destitution de M. Basescu.
 

Première publication : 09/07/2012

  • ROUMANIE

    Le Parlement roumain vote la procédure de destitution du président Traian Basescu

    En savoir plus

  • ROUMANIE

    L'ex-Premier ministre roumain Adrian Nastase condamné à deux ans de prison ferme

    En savoir plus

  • ROUMANIE

    Face à la fronde sociale, le Premier ministre roumain démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)