Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler!

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

  • Démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Les Algériens de France : un vote courtisé

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

EUROPE

La Cour constitutionnelle valide la suspension du président roumain

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/07/2012

Le président Basescu a été démis de ses fonctions, après accord de la Cour constitutionnelle ce lundi, mais cette décision doit encore être validée par référendum le 29 juillet. Le leader de la coalition au pouvoir a été nommé président intérimaire.

AFP - La Cour constitutionnelle de Roumanie a validé lundi la suspension du chef de l'Etat Traian Basescu, votée vendredi par le Parlement, et nommé le leader de la coalition de centre gauche au pouvoir, Crin Antonescu, comme président intérimaire.

"La Cour constate que la procédure de suspension de ses fonctions du président de Roumanie Traian Basescu a été respectée (...) et que la fonction de président intérimaire sera assurée par Crin Antonescu", indique la Cour dans son arrêt.

Les précisions de notre correspondant à Bucarest



La Cour a néanmoins jugé "inconstitutionnelle" une loi limitant ses prérogatives de contrôle sur les décisions du Parlement.

Outre cette loi votée au Parlement, le gouvernement avait également pris une ordonnance d'urgence en ce sens la semaine dernière.

Le Parlement a voté vendredi à une large majorité en faveur de la destitution de M. Basescu, qui doit encore être validée par un référendum organisé le 29 juillet.

La Cour doit encore se prononcer mardi sur une loi modifiant les conditions de validation de cette consultation.

Par ailleurs, les juges constitutionnels ont considéré que les contestations introduites par le Parti démocrate-libéral (PDL) sur la légalité des révocations des présidents du Sénat et de la Chambre des députés n'étaient pas "admissibles", comme s'y attendaient des juristes pour des raisons de procédure.

La majorité au pouvoir avait procédé à la révocation du président du Sénat Vasile Blaga et de la Chambre des députés Roberta Anastase, tous deux membres de l'opposition démocrate-libérale (PDL) mardi dernier, au début de leur offensive pour une destitution de M. Basescu.
 

Première publication : 09/07/2012

  • ROUMANIE

    Le Parlement roumain vote la procédure de destitution du président Traian Basescu

    En savoir plus

  • ROUMANIE

    L'ex-Premier ministre roumain Adrian Nastase condamné à deux ans de prison ferme

    En savoir plus

  • ROUMANIE

    Face à la fronde sociale, le Premier ministre roumain démissionne

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)