Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

Sports

Le coureur français Di Grégorio suspendu pour dopage

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2012

Le Français Rémy Di Grégorio, coureur de l'équipe Cofidis, a été interpellé lundi soir dans son hôtel à Bourg-en-Bresse (Ain). Soupçonné dans une affaire de dopage, il a été placé en garde à vue à Marseille, et suspendu.

AFP - L'équipe Cofidis a annoncé mardi la suspension immédiate de Rémy Di Grégorio, l'un de ses coureurs engagés dans le Tour de France, qui a été placé en garde à vue dans le cadre d'une affaire de dopage.

"Ce cas isolé ne doit pas remettre en cause la participation de l'équipe au Tour de France et pénaliser ceux qui n'ont rien à se reprocher", a ajouté l'équipe Française.

"Nous venons d'apprendre qu'un de nos coureurs, engagé sur le Tour de France, aurait tenté de recourir à l'usage de substances dopantes pour améliorer ses performances. Nous ne disposons à l'heure actuelle que de très peu d'informations concernant les faits qui se seraient déroulés", a poursuivi dans un communiqué Cofidis.

"Néanmoins, les soupçons qui pèsent sur le coureur mis en cause, Rémy di Grégorio, nous amènent à appliquer de manière stricte et immédiate les sanctions en vigueur dans notre équipe concernant la violation des règles d'éthique. Rémy di Grégorio est donc suspendu, dès à présent, à titre conservatoire, dans l'attente de plus amples informations concernant la réalité des faits qui lui sont reprochés", a déclaré l'équipe.

"Si ces faits sont établis", Di Grégorio "sera licencié sur le champ comme le prévoient les termes de son contrat et la politique d'éthique de l'équipe".

"Cas isolé"


"Nous considérons malgré tout que ce cas isolé ne doit pas remettre en cause la participation de l'équipe au Tour de France et pénaliser ceux qui n'ont rien à se reprocher. L'équipe se présentera donc au départ demain (mercredi) matin", a ajouté Cofidis en rappelant avoir "mis en place depuis de nombreuses années une politique exemplaire de lutte contre le dopage, bien au-delà de ce qu'impose la réglementation internationale dans ce domaine".

Adhérente au MPCC (Mouvement pour un cyclisme crédible), l'équipe a instauré des contrôles supplémentaires inopinés et mené des actions de prévention.

"Nous constatons aujourd'hui que ces actions ne nous prémunissent pas contre les agissements isolés d'individus sans scrupules qui ternissent l'image du sponsor et salissent celle de tous les autres coureurs de l'équipe", conclut Cofidis en ajoutant "toutes les mesures en vigueur seront non seulement maintenues mais aussi renforcées dans les jours qui viennent".

Di Grégorio a été placé mardi en garde à vue dans le cadre d'une commission rogatoire ouverte en juin 2011, alors qu'il était membre de l'équipe Astana, pour trafic de produits dopants en bande organisée.

 

Première publication : 10/07/2012

  • TOUR DE FRANCE

    Première victoire française au terme de la 8e étape

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    Bradley Wiggins endosse le maillot jaune après la 7e étape

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    Le Slovaque Peter Sagan s'impose lors de la 6e étape à Metz

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)