Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

EUROPE

Arrivés à Madrid, les mineurs grévistes manifestent pour défendre leurs emplois

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/07/2012

Des centaines de mineurs en grève, venus du nord de l'Espagne, sont arrivés mardi soir à Madrid après avoir parcouru 400 kilomètres à pied. Ils manifestent ce mercredi contre la réduction des aides publiques décidée par le gouvernement.

AFP - Au son des pétards et des sifflets, des milliers de mineurs, certains arrivés la veille après une "marche noire" de plus de 400 kilomètres, défilaient mercredi à Madrid contre les coupes dans le secteur qui signent, selon eux, "la mort de la mine" en Espagne.
              

Portant des tee-shirts noirs où était écrit "nous soutenons la lutte des mineurs", "SOS mineurs en danger d'extinction", des mineurs, soutenus par leurs familles, des syndicalistes et d'autres associations ont manifesté vers le ministère de l'Industrie.
              
"C'est la mort de la mine, des bassins miniers et de tous les villages" qui vivent du métier, affirme Rafael Blanco, mineur préretraité de 43 ans de Faedo, dans la région des Asturies (nord), dénonçant la décision du gouvernement de couper 63% des aides au secteur.
              
"Le chemin a été assez difficile, 20 jours de marche sans répit, avec plusieurs blessures en chemin", témoigne Alberto Flores, 46 ans.
              
Il fait partie des quelque 400 mineurs arrivés la veille à Madrid des bassins de charbon des Asturies, de Castille et Leon et d'Aragon.
              
Ils avaient ensuite défilé à la lumière de leurs lampes frontales, casque sur la tête, jusqu'à la symbolique Puerta del Sol, au coeur de la capitale.
              
En restructuration depuis 20 ans, les mines de charbon espagnoles ont progressivement fermé. Une quarantaine sont encore en activité, principalement dans le nord, faisant travailler 8.000 mineurs.
              
Le gouvernement de droite, engagé dans une chasse au déficit public, a décidé de réduire de 301 millions d'euros en 2011 à 111 millions cette année les aides au secteur. De quoi condamner, selon les mineurs, jusqu'à 30.000 emplois directs ou indirects.

Première publication : 11/07/2012

  • ZONE EURO

    L'Eurogroupe vole au secours de l'Espagne

    En savoir plus

  • CRISE DE LA DETTE

    L'Espagne pourrait bénéficier d'un délai supplémentaire pour réduire son déficit

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Rajoy prévient que la pression des marchés devient intenable pour l'Espagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)