Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

  • La France place l'économie au cœur de sa diplomatie

    En savoir plus

EUROPE

Arrivés à Madrid, les mineurs grévistes manifestent pour défendre leurs emplois

©

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/07/2012

Des centaines de mineurs en grève, venus du nord de l'Espagne, sont arrivés mardi soir à Madrid après avoir parcouru 400 kilomètres à pied. Ils manifestent ce mercredi contre la réduction des aides publiques décidée par le gouvernement.

AFP - Au son des pétards et des sifflets, des milliers de mineurs, certains arrivés la veille après une "marche noire" de plus de 400 kilomètres, défilaient mercredi à Madrid contre les coupes dans le secteur qui signent, selon eux, "la mort de la mine" en Espagne.
              

Portant des tee-shirts noirs où était écrit "nous soutenons la lutte des mineurs", "SOS mineurs en danger d'extinction", des mineurs, soutenus par leurs familles, des syndicalistes et d'autres associations ont manifesté vers le ministère de l'Industrie.
              
"C'est la mort de la mine, des bassins miniers et de tous les villages" qui vivent du métier, affirme Rafael Blanco, mineur préretraité de 43 ans de Faedo, dans la région des Asturies (nord), dénonçant la décision du gouvernement de couper 63% des aides au secteur.
              
"Le chemin a été assez difficile, 20 jours de marche sans répit, avec plusieurs blessures en chemin", témoigne Alberto Flores, 46 ans.
              
Il fait partie des quelque 400 mineurs arrivés la veille à Madrid des bassins de charbon des Asturies, de Castille et Leon et d'Aragon.
              
Ils avaient ensuite défilé à la lumière de leurs lampes frontales, casque sur la tête, jusqu'à la symbolique Puerta del Sol, au coeur de la capitale.
              
En restructuration depuis 20 ans, les mines de charbon espagnoles ont progressivement fermé. Une quarantaine sont encore en activité, principalement dans le nord, faisant travailler 8.000 mineurs.
              
Le gouvernement de droite, engagé dans une chasse au déficit public, a décidé de réduire de 301 millions d'euros en 2011 à 111 millions cette année les aides au secteur. De quoi condamner, selon les mineurs, jusqu'à 30.000 emplois directs ou indirects.

Première publication : 11/07/2012

  • ZONE EURO

    L'Eurogroupe vole au secours de l'Espagne

    En savoir plus

  • CRISE DE LA DETTE

    L'Espagne pourrait bénéficier d'un délai supplémentaire pour réduire son déficit

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Rajoy prévient que la pression des marchés devient intenable pour l'Espagne

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)