Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 19/07/2012

Wikipédia milite contre la censure du web en Russie

Wikipédia s’inquiète d’une possible censure du web en Russie, la chanteuse britannique Lily Allen est au cœur d’une polémique sur Twitter et une maison d’édition argentine propose d’acquérir des livres qui s’effacent au bout de 2 mois.

Wikipédia milite contre la censure du web en Russie

« Imaginez-vous un monde sans connaissance libre ». Illustré par son logo barré d'un bandeau noir, voilà le message délivré aux internautes qui se sont connectés, mardi, sur la page russophone de Wikipédia qui avait décidé de rendre inaccessibles tous ses contenus. Objectif affiché : protester contre l’adoption d’une loi visant à encadrer la navigation sur Internet dans le pays.

Dénonçant l’instauration d'une censure du web en Russie, l’encyclopédie participative invitait donc les internautes à rejoindre le mouvement de protestation contre le texte proposé par Russie Unie. Le parti du président Vladimir Poutine souhaite en effet la création d'une liste noire de sites qui proposeraient des contenus pédophiles, des publicités pour les drogues, ainsi que des incitations au suicide ou aux idées extrémistes.

Mais avec cette loi adoptée mercredi par le Parlement, des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Vkontakte pourraient ainsi être bloqués sans décision de justice affirment ses détracteurs. Une manière pour le camp présidentiel de faire main basse sur les principaux outils de contestation du régime de Vladimir Poutine estiment les opposants locaux.

Des utilisateurs d’Internet inquiets qui peuvent en tout cas compter sur le soutien de grandes entreprises du web. Rappelant que la liberté d’expression en ligne a été reconnue par l’ONU, Google ou le moteur de recherches Yandex ont notamment rejoint Wikipédia pour mettre en garde contre les dispositions contenues dans le projet de loi. La communauté des internautes dans le pays semble donc plus mobilisée que jamais pour empêcher la création d'un équivalent russe de la « Grande muraille électronique » chinoise.

Lily Allen en guerre contre des utilisateurs de Twitter

La chanteuse britannique Lily Allen est au cœur d’une polémique sur le réseau social Twitter depuis plusieurs jours. La raison : la pop star a dénoncé aux autorités Harry Wilson, un militaire écossais de 21 ans, qui lui aurait envoyé mardi via le site de microblogging un message à caractère raciste à propos des enfants africains. Choquée par de tels propos, Allen a donc demandé à l’armée de s’occuper du cas du jeune militaire. Une initiative qu’ils sont nombreux à déplorer ouvertement sur la Toile.

En effet, pour beaucoup d’internautes, la réaction de Lily Allen est tout simplement démesurée. Ils estiment en effet qu’Harry Wilson n’a pas clairement fait de remarque raciste et que son message a été mal interprété par la chanteuse. Les posts fustigeant l’attitude de Lily Allen dans cette affaire se multiplient donc sur les réseaux sociaux. Utilisant notamment les mots clés « Harry Wilson n’est pas raciste », certains affirment que la chanteuse n’a aucun sens de l’humour quand d’autres expliquent qu’Harry Wilson est un héros qui a servi son pays et qu’il n’est en aucun cas xénophobe.

Et les soutiens au jeune homme, qui a d’ailleurs fermé son compte Twitter depuis l’incident, continuent d’affluer en ligne à l’image de ces affiches qui circulent sur la Toile appelant les internautes à se mobiliser pour Harry Wilson. Quelques utilisateurs du web espèrent même que le militaire finira par poursuivre en justice Lily Allen pour diffamation.

En attendant, et ce malgré l’importante vague de soutien à Harry Wilson, l’armée britannique a tout de même ouvert une enquête pour faire toute la lumière sur cette affaire. De son côté, la chanteuse a, elle, publié un nouveau message jeudi pour faire part de son incompréhension face à une telle avalanche de réactions hostiles et dans lequel elle explique qu’elle a décidé de ne plus communiquer sur Twitter jusqu’à nouvel ordre.

Le musée européen en ligne des instruments de musique

Trompettes, violons, tambours, accordéons… Le musée européen en ligne des instruments de musique, dit Mimo, compile les fiches de 45 000 instruments de musique, qui sont parfois accompagnées d’extraits audio. Une base de données créée en 2008 à l’initiative de l’université d’Edimbourg en Ecosse qui regroupe aujourd’hui les inventaires d’une vingtaine de musées à travers l’Europe.

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Dans un texte qu’il a publié sur son blog, le rappeur américain Frank Ocean a révélé que son premier amour était un homme. Évoluant dans un milieu où l'homosexualité demeure tabou, cette confession a déclenché une salve de réactions violentes sur Twitter, mais le membre du collectif OddFuture a également pu compter sur le soutien inconditionnel de ses fans. Et parmi eux Beyoncé… La star a même publié sur son site Internet un poème pour saluer le courage du rappeur qui a fait son coming out…

Vidéo du jour

Imprimer des livres avec une encre spéciale qui s’efface progressivement pendant les deux mois qui suivent leur ouverture pour ne laisser au final qu’une succession de pages blanches. C’est l’idée très originale qu’a eue une maison d’édition argentine, Cadencia Eterna, pour inciter les lecteurs à lire plus vite les ouvrages de ses auteurs et donc à en consommer davantage. Une initiative qui semble remporter un franc succès dans le pays et qui pourrait inspirer bon nombre de maisons d’éditions à travers le monde.

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

24/04/2014 Réseaux sociaux

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

Au sommaire de cette édition : une opération de communication de la police de New York tourne au cauchemar ; la Toile mexicaine se mobilise contre la censure d’Internet ; et un...

En savoir plus

23/04/2014 Ukraine

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

Au sommaire de cette édition : une carte de visite devient la risée du web ukrainien ; la compagnie Air Canada est critiquée pour son traitement des bagages ; et un photographe...

En savoir plus

22/04/2014 Syrie

Un père syrien se bat en ligne pour retrouver son fils

Au sommaire de cette édition : un père syrien se bat en ligne pour retrouver son fils de 5 ans ; les femmes turques dénoncent le harcèlement dans les transports en commun ; et...

En savoir plus

21/04/2014 France

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

Au sommaire de cette édition : les internautes français expriment leur émotion après la libération de 4 otages ; le Vatican investit la Toile à l’occasion de la canonisation de...

En savoir plus

19/04/2014 Réseaux sociaux

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

Les géants du net savent tout de vous. Votre profil sur les réseaux sociaux, mais pas seulement. Pour protéger la vie privée des internautes, l'association de consommateurs "Que...

En savoir plus