Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 12/07/2012

"Aulnay, une page se tourne"

Presse française, Jeudi 12 juillet. Au menu de la presse française ce matin, l’annonce de 10 000 suppressions d’emplois par PSA, et la fermeture de son site d’Aulnay-sous-Bois, un rebondissement dans l’affaire «tweetweiler», et la situation au Nord-Mali, désormais entièrement sous contrôle islamiste.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec la présentation ce matin par PSA Peugeot Citroën des mesures qui vont concerner l’avenir de ses sites industriels, à un moment où le groupe traverse d’énormes difficultés financières.
PSA s’apprête à annoncer 10000 suppressions de postes, et la fermeture de son usine d’Aulnay… l’usine employait plus de 3300 personnes, salariés et intérimaires elle va être la première usine automobile française à fermer depuis celle de Renault Billancourt,  il y a vingt ans. Le Figaro explique que le sauvetage de Peugeot est à ce prix, qu’il s’agit là d’un plan de bataille engagé par le constructeur pour sa assurer sa survie. Le journal tente d’expliquer pourquoi le groupe connaît  une telle descente aux enfers.
 
Avec la fermeture du site d’Aulnay, rappelle Libération, c’est tout un chapitre de l’histoire ouvrière qui va être clos. Dans les années 70, rappelle Libé, une bonne partie des ouvriers étrangers de l’usine d’Aulnay était recrutés directement par Citroën au Maroc, dans la région d’Agadir. «On peut clairement parler d’une gestion coloniale, qui a marqué l’histoire de l’entreprise», résume l’historien Tangui Perron. C’était avant que des jeunes gens issus des quartiers populaires de la Seine-Saint-Denis prennent le relai, comme Ahmed Berrazzel, 30 ans, un tout jeune homme qui a grandi juste à côté de l’usine, dans la cité des Mille-Mille.
 
Au-delà du cas PSA et d’Aulnay-sous-Bois, c’est tout le secteur automobile français qui connaît aujourd’hui d’énormes difficultés, au point que la Croix se demande ce matin à la Une si l’automobile française a encore un avenir.
 
A voir également aujourd’hui, le retour de la polémique «tweetweiler», après la publication par le Point des propos de Thomas Hollande, le fils de Ségolène Royal et François Hollande. Dans cet article, il est rapporté que le fils aîné du président se serait lâché sur «l’affaire du tweet malheureux de sa compagne, Valérie Trierweiler, en décrivant son père «ahuri» par ce message en faveur du rival de Ségolène Royal à La Rochelle. «Ça m’a fait de la peine pour mon père», aurait confié Thomas Hollande, ça a détruit l’image normale qu’il avait construite». Le jeune avocat qui aurait ajouté: «Je savais que quelque chose pouvait venir d’elle un jour, mais pas un si gros coup. C’est hallucinant». Bref, pas vraiment de quoi apaiser les choses.
 
D’après Libération, Thomas Hollande aurait nié ces propos, affirmant que l’hebdomadaire avait déformé une conversation informelle. Libé raconte aussi que la Première Dame aurait choisi de se faire discrète sur la scène publique, entourant désormais chacun des ses déplacements d’immenses précautions. Un imbroglio familial que François Hollande devrait démêler samedi soir, lors de son intervention télé du 14 juillet… décidément, quelle histoire !
 
Il est aussi beaucoup question ce matin de  la fragilisation du Nord-Mali, où les touaregs du MNLA viennent de perdre Ansogo, leur dernier bastion. La région est désormais entièrement sous le contrôle des islamistes, et Libération s’interroge ce matin sur la nécessité d’intervenir pour stopper la progression islamiste.
 
C’est un scénario qui toutefois est qualifié d’idée «désastreuse» et de «catastrophe» par l’historien Jean-Louis Triaud dans les colonnes de l’Humanité.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus