Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : Qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

MODE

Mode masculine : florilège des collections hiver 2016-2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Au revoir"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le chômage a eu raison de François Hollande

En savoir plus

EUROPE

Londres met le paquet sur la sécurité pour les Jeux olympiques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2012

Le ministère de l'Intérieur britannique va déployer davantage de militaires que prévu pendant les Jeux olympiques, de crainte que la compagnie privée chargée de la sécurité ne soit pas en mesure d'assumer ses engagements.

AFP - L'armée britannique va déployer davantage de militaires que prévu pendant les jeux Olympiques, une compagnie privée de sécurité, chargée de fournir des gardes, n'étant pas en mesure de remplir ses engagements, a indiqué mercredi le ministère de l'Intérieur.

"Nous avons accepté d'offrir notre aide à G4S (société spécialisée dans la sécurité) en révisant le niveau de notre appui militaire", a annoncé le ministère dans un communiqué publié à deux semaines des JO (27 juillet - 12 août).

Le ministre de la Défense, Philip Hammond, "annoncera les détails au parlement" jeudi, a ajouté le ministère, rappelant que "l'objectif du gouvernement et de tous impliqués (dans les JO) était d'avoir des Jeux sûrs".

Selon les médias, l'armée britannique devrait fournir 3.500 hommes supplémentaires, de crainte que G4S ne puisse pas remplir ses engagements.

Plus de 40.000 hommes - militaires et civils - seront mobilisés pendant les JO, avec l'appui d'un impressionnant dispositif de renseignement, pour veiller sur les sites olympiques, les athlètes et les millions de visiteurs.

Avant l'annonce du ministère de l'Intérieur mercredi, ces quelque 40.000 hommes se répartissaient en un contingent de 13.500 soldats, environ 12.500 policiers et plus de 16.000 gardes privés et de bénévoles.

La sécurité est depuis le départ une des préoccupations majeures des Jeux de Londres qui, le 7 juillet 2005, au lendemain de sa sélection comme pays hôte des JO-2012, a été le théâtre d'une série d'attentats faisant 52 morts, outre les quatre kamikazes.
 

Première publication : 12/07/2012

  • JEUX OLYMPIQUES

    Footballeuses voilées aux JO : "Accepter cette loi, c’est oublier le combat des pionnières!"

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES-2012

    Pour la première fois, les Saoudiennes sont autorisées à participer aux JO

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    L'escrimeuse Laura Flessel, porte-drapeau français aux JO de Londres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)