Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

Licenciements chez PSA : le site d'Aulnay-sous-Bois n'est pas le seul concerné

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 12/07/2012

La direction de PSA Peugeot Citroën a annoncé des mesures d’économie qui dépassent le cadre de la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois. Le constructeur veut supprimer, au total, 8 000 postes en France d’ici à 2014. Revue de détail.

L'usine d’Aulnay-sous-Bois n'est pas le seul site dans le collimateur de la direction de PSA Peugeot Citroën. La fermeture programmée de cette usine pour 2014, qui met en péril plus de 3 000 postes au sein du groupe, représente, certes, la mesure choc du plan d’économie dévoilé, ce jeudi, par Philippe Varin, le patron de l'entreprise. Mais le constructeur compte supprimer, au total, 8 000 postes en France sur un effectif hexagonal de 104 000 salariés. Quels sont les autres sites affectés par cette vaste restructuration ?

Rennes : 1 400 emplois, sur un total de 5 600 salariés, vont être supprimés sur le site de Rennes. Raison invoquée par PSA Peugeot Citroën : la mauvaise forme du marché des grandes berlines en Europe. Les ouviers bretons construisaient, en effet, les Peugeot 508 et Citroën C54 et C6, trois modèles qui entrent dans cette catégorie. Le groupe a, toutefois, précisé que Rennes pourrait hériter de la construction d’un nouveau modèle quand il sera mis en chantier.

Poissy : Pas de licenciement mais une montée en charge pour les salariés de ce site de la région parisienne qui - tout comme Aulnay-sous-Bois - produisent les petites voitures des deux marques et risquent de voir leur cadence de travail s’alourdir. C’est, en effet, cette usine qui va devoir reprendre l’activité d’Aulnay-sous-Bois. “Afin d’assurer un taux d’utilisation satisfaisant, il est désormais nécessaire de regrouper la production sur un seul site”, souligne, dans son communiqué de presse, la direction de PSA.

La direction proposerait à la moitié des salariés d’Aulnay d'accepter un poste à Poissy afin que le site puisse faire face à un surcroît de production.

Dans le reste de la France : En plus des cas particuliers d'Aulnay et de Rennes, PSA va supprimer 3 600 postes "sur l'ensemble des sites de France", selon le communiqué de presse. "Les plus grands risques concernent la R&D [recherche et développement, NDLR]”, a affirmé, jeudi, Patrick Couche, le délégué CFTC au quotidien spécialisé dans l’industrie L'Usine nouvelle. La recherche et le développement sont les spécialités de Sochaux, le bassin historique de Peugeot. Si l'information se confirme, ce serait alors un nouveau symbole de l'industrie automobile française qui viendrait à vaciller.

Première publication : 12/07/2012

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Les erreurs stratégiques de Peugeot Citroën

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    "Drame", "catastrophe", "crime social" : les syndicats de PSA sont sous le choc

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    PSA supprime 8 000 emplois en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)