Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

FRANCE

"Drame", "catastrophe", "crime social" : les syndicats de PSA sont sous le choc

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2012

L'annonce de PSA Peugeot Citroën de fermer le site d'Aulnay-sous-Bois en 2014 et de supprimer 8 000 emplois en France suscite l'émotion des syndicats qui estiment à l'unisson que ces mesures sont "dramatiques".

AFP - Les syndicats de PSA Peugeot Citroën, qui a annoncé jeudi la fermeture de l'usine d'Aulnay en 2014 et un plan global de 8.000 suppressions de postes en France, ont qualifié ces décisions de "dramatiques", la CGT parlant "de crime social" au sujet d'Aulnay.

"Un séisme" pour la Seine-Saint-Denis

La fermeture de l'usine PSA Peugeot Citroën d'Aulnay-sous-Bois, annoncée jeudi par le groupe automobile, constitue "un séisme économique et social" pour la Seine-Saint-Denis, a déclaré le premier vice-président du conseil général dans un communiqué.
              
"L'annonce par PSA de la fermeture du site d'Aulnay-sous-Bois en 2014 est un choc violent pour les salariés et leurs familles auxquels nous devons penser en premier lieu", écrit Stéphane Troussel, pressenti pour succéder en septembre à Claude Bartolone à la présidence du conseil général de Seine-Saint-Denis.
              
"C'est aussi un séisme économique et social pour un département qui connaît déjà un chômage élevé, avec des répercussions sur des milliers d'emplois au-delà du site d'Aulnay", poursuit l'élu, qui dit être dans un "état d'esprit combatif". (AFP)  

Jean-Pierre Mercier, délégué CGT, a dénoncé "douze mois de mensonge" de la part de la direction à propos de l'usine de Seine-Saint-Denis. "La lutte va démarrer maintenant", a-t-il ajouté, en estimant qu'"en temps de crise économique, c'est un crime social de fermer une usine".

"On est en droit de demander au gouvernement d'intervenir", a-t-il ajouté, en le jugeant "passif".

M. Mercier a accusé la direction de "sacrifier Aulnay" pour "plus de rentabilité et plus de bénéfices à la famille Peugeot".

Le président du directoire, Philippe Varin "a déclaré la guerre aux salariés. Nous sommes déterminés à sauver nos emplois, nous sommes prêts à aller jusqu au bout. En septembre une grande bataille va commencer", a prévenu l'élu CGT.

Selon Franck Don, de la CFTC, la situation est "dramatique". "Nous sommes convaincus que la stratégie de montée de gamme va amplifier et accélérer les pertes d'emplois sur le territoire, des emplois perdus à jamais"

En outre, selon lui, "la baisse des effectifs en recherche et développement est gravissime et n'augure rien de bon pour l'avenir".

Pierre Contesse (FO Rennes) a évoqué "une catastrophe, sachant que Rennes est déjà une usine sinistrée". "Cela va être très dur. On va essayer d'accompagner les gens le plus possible", a-t-il dit.

Selon le syndicat, "il y a eu des erreurs de stratégie évidente", citant notamment "quatre milliards pour la recherche et le développement et des projets qui n'ont pas abouti".

Première publication : 12/07/2012

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    PSA supprime 8 000 emplois en France

    En savoir plus

  • FRANCE - SOCIAL

    À Aulnay-sous-Bois, les salariés de PSA redoutent un "désastre"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le constructeur automobile PSA annonce de nouvelles mesures d'économies

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)