Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie, Merera Goudina libéré de prison

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (1ere partie)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Obiang : "La tentative de coup d'État en Guinée équatoriale a commencé en France"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les mères courage inspirent les réalisateurs

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à Calais : humanité et fermeté ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vaudeville sino-américano-britannique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Faillite du groupe britannique de BTP Carillion : mais que s'est-il donc passé ?

En savoir plus

Economie

JPMorgan : le coût des paris risqués deux fois plus important que prévu

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/07/2012

La banque américaine JPMorgan Chase a reconnu, vendredi, que la perte dûe à des paris boursiers risqués serait d'au moins 4,4 milliards de dollars, soit bien plus que la précédente estimation de 2 milliards faite en mai dernier.

REUTERS - JPMorgan Chase a publié vendredi un bénéfice en baisse au titre du deuxième trimestre, marqué par une perte de trading importante sur le portefeuille de produits dérivés.

La première banque américaine par les actifs a fait état d'un bénéfice net de 4,96 milliards de dollars, soit 1,21 dollar par action, contre 5,43 milliards de dollars (1,27 dollar) un an plus tôt.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S tablaient sur un bénéfice par action de 0,70 dollar.

Le produit net bancaire est ressorti à 22,9 milliards de dollars contre 21,79 milliards attendu.

Le résultat trimestriel de la banque comprend ainsi une perte de 4,4 milliards de dollars avant impôts sur le portefeuille de produits dérivés, soit beaucoup plus que la perte de 2 milliards de dollars dévoilée le 10 mai dernier.

Il comprend également un bénéfice imposable de 1 milliard de dollars imputable au débouclage du portefeuille en question.

L'action perdait 0,7% dans les transaction d'avant-Bourse.

Première publication : 13/07/2012

  • FINANCE

    Dans la tourmente, JPMorgan confirme la démission d'une dirigeante

    En savoir plus

  • FINANCE

    Les paris risqués de JPMorgan ravivent le débat sur la sécurité du système financier

    En savoir plus

  • FINANCE

    La banque JPMorgan Chase annonce une perte de 2 milliards de dollars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)