Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Afrique

Cinq dignitaires musulmans tués dans un attentat-suicide

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/07/2012

Un kamikaze d'une quinzaine d'années a actionné ses explosifs près d'un groupe de dignitaires religieux musulmans dans l'État de Borno, dans le nord du Nigeria. La secte islamiste Boko Haram est soupçonnée d'être responsable de l'attaque.

AFP - Cinq personnes ont été tuées vendredi dans un attentat suicide visant des "dignitaires" religieux au domicile d'un important dirigeant religieux musulman, dans l'Etat de Borno (nord), a indiqué un responsable de la police à l'AFP.

"Le kamikaze, qui visait des dignitaires religieux de retour des prières du vendredi, a été tué dans l'explosion", a précisé Bala Hassan. "Cinq personnes ont été tuées" à Maiduguri, capitale de l'Etat, a-t-il ajouté.



Le plus haut dignitaire musulman de l'Etat de Borno, Umar Garbai el-Kanemi, semble avoir été la cible de cette attaque, selon le vice-gouverneur de l'Etat, Zannah Mustapha.

L'organisation islamiste Boko Haram a souvent manifesté sa haine du dignitaire, symbole de la tradition musulmane dans le nord du Nigeria.

Le groupe extrémiste a revendiqué l'assassinat en 2011 du frère de M. el-Kanemi et sa résidence personnelle a été récemment attaquée.

M. Mustapha a déclaré à un correspondant de l'AFP à Kano (Nord) qu'il faisait partie du groupe qui stationnait devant la mosquée près de la résidence du dignitaire après les prières.

Un jeune homme d'à peu près 16 ans s'est approché du groupe et a actionné ses explosifs, éclaboussant de sang et de chair les vêtements du dignitaire, a raconté M. Mustapha.

Le jeune homme porteur de la bombe est mort dans l'explosion, en plus des cinq fidèles.

 

Première publication : 13/07/2012

  • NIGERIA

    Au moins cent morts dans l'explosion d'un camion-citerne au Nigeria

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Le président nigérian accuse Boko Haram de vouloir déstabiliser le gouvernement

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Plusieurs attentats à la bombe contre les minorités chrétiennes dans le Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)