Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brex... pschitt ?"

En savoir plus

MODE

Mode masculine été 2017 part 1

En savoir plus

Afrique

Cinq dignitaires musulmans tués dans un attentat-suicide

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/07/2012

Un kamikaze d'une quinzaine d'années a actionné ses explosifs près d'un groupe de dignitaires religieux musulmans dans l'État de Borno, dans le nord du Nigeria. La secte islamiste Boko Haram est soupçonnée d'être responsable de l'attaque.

AFP - Cinq personnes ont été tuées vendredi dans un attentat suicide visant des "dignitaires" religieux au domicile d'un important dirigeant religieux musulman, dans l'Etat de Borno (nord), a indiqué un responsable de la police à l'AFP.

"Le kamikaze, qui visait des dignitaires religieux de retour des prières du vendredi, a été tué dans l'explosion", a précisé Bala Hassan. "Cinq personnes ont été tuées" à Maiduguri, capitale de l'Etat, a-t-il ajouté.



Le plus haut dignitaire musulman de l'Etat de Borno, Umar Garbai el-Kanemi, semble avoir été la cible de cette attaque, selon le vice-gouverneur de l'Etat, Zannah Mustapha.

L'organisation islamiste Boko Haram a souvent manifesté sa haine du dignitaire, symbole de la tradition musulmane dans le nord du Nigeria.

Le groupe extrémiste a revendiqué l'assassinat en 2011 du frère de M. el-Kanemi et sa résidence personnelle a été récemment attaquée.

M. Mustapha a déclaré à un correspondant de l'AFP à Kano (Nord) qu'il faisait partie du groupe qui stationnait devant la mosquée près de la résidence du dignitaire après les prières.

Un jeune homme d'à peu près 16 ans s'est approché du groupe et a actionné ses explosifs, éclaboussant de sang et de chair les vêtements du dignitaire, a raconté M. Mustapha.

Le jeune homme porteur de la bombe est mort dans l'explosion, en plus des cinq fidèles.

 

Première publication : 13/07/2012

  • NIGERIA

    Au moins cent morts dans l'explosion d'un camion-citerne au Nigeria

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Le président nigérian accuse Boko Haram de vouloir déstabiliser le gouvernement

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Plusieurs attentats à la bombe contre les minorités chrétiennes dans le Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)