Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

FRANCE

François Hollande préside son premier défilé du 14-Juillet

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2012

Le chef de l'État français a participé samedi à son premier défilé militaire du 14-Juillet en tant que président. À la mi-journée, il s'adressera aux Français au cours d'une interview télévisée, pour un bilan de début de quinquennat.

AFP - Les cérémonies nationales du 14 juillet ont débuté samedi peu après 10H00, avec le premier défilé militaire sur les Champs-Elysées du quinquennat présidé par le président François Hollande.

A bord d'un véhicule de commandement, le chef de l'Etat a passé en revue les troupes rassemblées sur la Place de l'Etoile, au côté du chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud, avant de descendre les Champs-Elysées.

Très concentré, François Hollande, chef de l'Etat, chef des armées, a adressé des petits gestes de la main à la foule et aux unités militaires.

A son arrivée Place de la Concorde, un détachement de la Garde républicaine a joué La Marseillaise, avant le passage du bagad de Lann-Bihoué et le début du défilé aérien.

4.950 hommes et femmes des trois armées et de la Sécurité civile participent cette année au défilé sur le thème des armées "au service de la Nation et de la paix dans le monde", avec à l'honneur les casques bleus qui servent dans le cadre des forces de l'ONU et les troupes rentrant d'opération extérieures (Opex).

Béret bleu sur la tête, les soldats du bataillon français ayant servi récemment au sein de la Finul, la force de l'Onu au Liban, ont présenté les armes au chef de l'Etat.

(photo : Mehdi Chebil / FRANCE 24)



Sous un ciel nuageux, avec quelques rayons de soleil, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et la plupart des membres du gouvernement ont pris place dans la tribune dressée à la Concorde. Le Premier ministre a évoqué une journée d'"unité nationale" et "l'occasion pour les Français de se rassembler".

La compagne du président Hollande, Valérie Trierweiler, a également pris place dans la tribune d'honneur, au côté des personnalités invitées. Principal invité étranger à assister au défilé : le président du Parlement européen, Martin Schultz.

Réactions des spectacteurs au défilé du 14 juillet
Vers 13H15, François Hollande renouera avec la traditionnelle interview télévisée du chef de l'Etat le 14 juillet, pour un bilan du début de son quinquennat marqué par la crise sociale et financière.

Pour cette première, il a choisi de répondre aux questions de Laurent Delahousse (France 2) et Claire Chazal (TFI) non pas à l'Elysée, mais à l'Hôtel de la Marine, place de de la Concorde, où aboutit le défilé militaire.

Après sa prestation télévisée, François Hollande déjeunera avec des soldats blessés en opération et des familles de militaires morts en mission.
 

Première publication : 14/07/2012

  • UNION EUROPÉENNE

    François Hollande défend l'idée d'une Europe "à plusieurs vitesses"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    François Hollande en visite en Grande-Bretagne

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Hollande veut inscrire le dialogue social dans la Constitution

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)