Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

SPORT

Luis-Leon Sanchez remporte la 14e étape

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/07/2012

L'Espagnol Luis-Leon Sanchez (Rabobank) a remporté en solitaire, dimanche, à Foix, la 14e étape du Tour de France troublée, dans le final, par un jet de clous devant le peloton. Bradley Wiggins conserve le maillot jaune.

REUTERS - Déjà vainqueur de trois étapes par le passé, l’Espagnol Luis-Leon Sanchez s’est imposé en solitaire à Foix dans la quatorzième étape du Tour de France marquée dans le final par d’innombrables crevaisons provoquées par de petits clous.

Cette étape ariégeoise, proposant les escalades du Port de Lers et de l’inédit Mur de Péguère avait été assez décevante, aucune attaque n’ayant été portée contre le maillot jaune, Bradley Wiggins, quand Cadel Evans a mis pied à terre, victime d’une crevaison.
 
Sans que son équipier Tejay Van Garderen ne s’arrête, ce qui a semblé beaucoup énerver le champion australien.
 
A suivi une scène incroyable.
 
Evans retire sa roue arrière dans l’attente d’un dépannage, sous le regard de Jacques Michaud, responsable des invités de BMC qui s’était posté là pour tendre des vêtements chauds sans avoir une roue sous la main.
 
Puis Marcus Burghardt arrive et saute de vélo, mais sa roue arrière n’est pas la même et ne peut donc servir à son leader.
 
Enfin vient Amaël Moinard pour un changement de roue et Evans repart, furieux. Il doit s’arrêter quelques hectomètres plus loin, victime d’une nouvelle crevaison.
 
Le manager de la BMC, Jim Ochowicz, saute de voiture pour l’aider mais tombe deux fois dans le fossé.
 
A l’avant, beaucoup de coureurs sont victimes de crevaisons, notamment Vincenzo Nibali. Bradley Wiggins, en patron, demande à tout le peloton de se relever.
 
Pierre Rolland n’a pas entendu et attaque la descente pleine bourre. Il finira pas se relever sous peine d’en entendre parler longtemps.
 
Sur la route, des coureurs témoignent. Des clous ont été jetés sur la route, replongeant le Tour dans le fléau qui avait accablé les organisateurs au début du vingtième siècle et, plus récemment, en 1996, dans une étape dans le Vercors.
 
Sanchez sauve Rabobank
 
« Des spectateurs ont lancé des clous de tapissier quand le peloton est passé », a dit Jean-François Pescheux le directeur de course.
 
« Il y avait 50 coureurs, une trentaine ont été victimes de crevaisons. Bradley Wiggins s’est mis devant le groupe et demandé que tout le monde ralentisse. C’était difficile pour moi de neutraliser la course, on ne savait pas ce qui se passait. »
 
Au bas de la descente, le peloton s’est finalement regroupé et Cadel Evans, assisté de cinq équipiers, y a repris place.  Tout le monde se souviendra longtemps de ce premier passage dans le Mur de Péguère.
 
Un quart d’heure devant le peloton, cinq des onze échappés du départ se sont regroupés au bas de la descente. Etaient présents le Français Sandy Casar, les Espagnols Luis-Leon Sanchez et Gorka Izaguirre, le Belge Philippe Gilbert et surtout le maillot vert Peter Sagan qui a sans doute assuré sa victoire au classement par points au cours de cette journée.
 
Comme toujours dans cette circonstance, Luis-Leon Sanchez, vainqueur à Aurillac (2008), Saint-Girons (2009) et Saint-Flour (2011), a très bien manoeuvré.
 
Il a été le premier à attaquer, à 12 kilomètres de l’arrivée, devinant que les autres allaient se retourner vers Sagan pour faire le travail.
 
Ce que le Slovaque, proche de la fringale pour avoir oublié de s’alimenter, n’a pas été en mesure de faire.
 
Sur la ligne d’arrivée, conscient d’avoir sauvé le Tour de son équipe Rabobank qui ne compte plus que quatre coureurs sur neuf, Luis-Leon Sanchez a laissé éclater sa joie.
 
Un quart d’heure plus tard, la colère dominait chez de nombreux coureurs, agacés d’avoir vu leur course faussée par des clous. Cette journée rappelle combien le Tour, qui se joue sur la voie publique, reste fragile.

 

Première publication : 15/07/2012

  • TOUR DE FRANCE

    Le Britannique David Millar remporte la plus longue étape du Tour

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    Le Français Pierre Rolland s'impose en solitaire à La Toussuire

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    Le Français Voeckler remporte la 10e étape et endosse le maillot à pois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)