Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 19/07/2012

Syrie : l’armée utiliserait des bombes à sous-munitions

Des opposants accusent le régime syrien d’utiliser des bombes à sous-munitions, au Chili, des citoyens militent pour la suppression de la TVA sur les livres et un artiste s’amuse à détourner des images cultes à la sauce « Star Wars ».

Syrie : l’armée utiliserait des bombes à sous-munitions

En Syrie, les forces fidèles au président Bachar al-Assad auraient recours à des bombes à sous-munitions dans le combat sans merci qu’elles livrent contre les opposants au régime. C’est en tout cas ce que semblent montrer deux vidéos mises en ligne mardi dernier par un activiste syrien et qui auraient été tournées récemment à Jabal Shahshabu, une région montagneuse au nord-ouest de Hama en proie à de violents affrontements depuis plusieurs semaines. Des images sur lesquelles on peut voir les restes d’une bombe et de sous-munitions non explosées et qui démontreraient donc l’utilisation de ces armes extrêmement dangereuses par l’armée régulière.

Des accusations en grande partie corroborées par l’ONG « Human Rights Watch » qui a fait analyser les vidéos par ses experts en armement. Après avoir procédé à une étude minutieuse des images, ces derniers ont finalement conclu qu’il s’agissait bien de bombes à sous-munitions, de fabrication soviétique, et qui avaient sans doute été larguées depuis un avion. Selon l’organisation, le régime syrien serait par ailleurs particulièrement friand de ce type d’armes et en aurait acquis un grand nombre dans le passé.

Et si l’ONG affirme que ces images constituent les premières preuves concrètes d’une utilisation par le régime de bombes à sous-munitions dans sa répression sanglante des opposants, d’autres documents amateurs circulant en ligne tendent à démontrer que l’armée a déjà eu recours à ce type d’armement depuis le début du conflit. Dans cette vidéo filmée début juillet à proximité de la frontière jordanienne, des activistes affirment que l’hélicoptère survolant le bâtiment que l’on peut voir au loin largue des bombes à sous-munitions sur sa cible. Un témoignage difficilement authentifiable mais qui semble confirmer que les forces loyalistes ne reculent devant rien pour mater la rébellion dans le pays.

Chili : une campagne pour éliminer la TVA sur les livres

Au Chili, des citoyens ont lancé la campagne « Libros Sin IVA » (prononcer Iba), « livres sans TVA » en français, pour supprimer la taxe sur la valeur ajoutée qui s’élève à 19% sur les ventes de livres. Pour se procurer un ouvrage neuf, les Chiliens doivent ainsi débourser en moyenne 50 à 80 dollars expliquent sur leur site les membres du mouvement qui déplorent que les taxes représentent un cinquième du prix d’un livre.

Des célébrités locales, auteurs et autres sympathisants se sont joints à la campagne et exposent leur point de vue dans une vidéo postée sur YouTube… Ils y invitent également les internautes à signer une pétition mise en ligne sur le site officiel de « Libros Sin IVA ». Un texte qui compte à ce jour environ 34 000 signatures.

Le débat sur la lecture et l’accès aux livres est donc ouvert sur la Toile locale… Pourtant, ce blogueur affirme que le Chili ne deviendra pas du jour au lendemain un pays qui lit davantage car seules les personnes achetant déjà des livres profiteront de la suppression de la TVA. De nombreux cybercitoyens précisent en effet que la mesure ne devrait pas changer les habitudes des Chiliens se trouvant en bas de l’échelle sociale. Face à ces critiques, les éditeurs, eux, n’en démordent pas : pour faire du Chili une société qui lit, il faut des livres sans TVA.

Un argument que Libros Sin IVA tente de développer en ligne pour alimenter la discussion publique, notamment grâce à sa page facebook et son compte Twitter. Prochain objectif pour le mouvement : présenter des propositions précises et concrètes au Congrès et au gouvernement du président Sebastián Piñera.

Lectures dans le métro de New York

Que lisent les gens quand ils prennent le métro ? C’est la question que s’est posée la photographe américaine Ourit Ben-Haim. Chaque jour, elle prend en photo des voyageurs du métro de New York plongé dans leur livre et publie, sur un blog, le cliché avec le titre de l’ouvrage. Le récit que lisent les passagers peut en effet en dire beaucoup sur leur propre histoire. Un projet auquel peuvent participer les internautes en soumettant leurs propres photos, ou en aidant l’artiste à retrouver le titre d’un livre qui n’a pas encore été identifié.

Des images cultes à la sauce « Star Wars »

David Edger, un passionné de photographies et de la saga de la Guerre des Etoiles s’est amusé à revisiter et à détourner des affiches de cinéma, des tableaux ou encore des pochettes d’album en remplaçant les protagonistes originaux par des personnages de Star Wars. Un travail original baptisé « Cloned Photos » à découvrir sur le site de partage photos Flickr et qui permettra de voir sous un jour nouveau des scènes cultes de grands films, les albums de Tintin ou encore les œuvres de Léonard de Vinci.

Vidéo du jour

La chanson « Call Me Maybe » de l’artiste canadienne Carly Rae Jepsen est sans doute un des titres les plus repris et parodiés en ligne depuis quelques semaines. Parmi les versions alternatives qui circulent sur la Toile, celle chantée par « Macaron le glouton », un personnage de l’émission télévisée pour enfants « 1 rue Sésame »,  remporte un franc succès auprès des internautes qui sont déjà plus de 5 millions à l’avoir écouté. Un morceau revisité qui amusera à n’en pas douter les petits comme les grands.

COMMENTAIRE(S)

Les archives

01/10/2014 Réseaux sociaux

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

Au sommaire de cette édition : des activistes du monde entier expriment leur solidarité avec les manifestants hongkongais; la Toile dénonce la répression dont sont victimes les...

En savoir plus

30/09/2014 Réseaux sociaux

Instagram bloqué en Chine

Au sommaire de cette édition : les autorités chinoises procèdent au blocage d’Instagram; un voleur devient la risée du web argentin; et un artiste propose d’assister à...

En savoir plus

27/09/2014 Terrorisme

France : inquiétudes autour de la loi antiterroriste

Le 18 septembre dernier, l'assemblée nationale votait sous procédure d’urgence un projet de loi pour lutter contre le terrorisme. Un texte très polémique auquel se sont opposées...

En savoir plus

29/09/2014 guerre

Des ONG au chevet des civils syriens

Au sommaire de cette édition : de nombreuses ONG s’inquiètent du sort des civils syriens; une femme émiratie pilote de chasse est une star sur la Toile; et des Américains...

En savoir plus

26/09/2014 Réseaux sociaux

Émotion en ligne après l'assassinat d'Hervé Gourdel

Au sommaire de cette édition : la Toile française fait part de son émotion après l’assassinat d’Hervé Gourdel; au Colorado, des élèves partent en guerre contre les programmes...

En savoir plus