Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac: le "paria" devant la justice

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'ex-otage australienne de retour à Ouagadougou affirme vouloir rester au Burkina Faso

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Imany, une chanteuse de cœur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Iran : que reste-t-il de l’héritage de Khomeini ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : retour à Kasserine, épicentre de la contestation en Tunisie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Liban cherche président... depuis près de deux ans

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Bert Koenders : "Il y a un manque de solidarité entre les Européens à propos des migrants"

En savoir plus

Afrique

Libération de trois des sept otages algériens enlevés à Gao

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/07/2012

Trois des sept otages algériens retenus depuis le 5 avril dans le nord-est du Mali par un groupe islamiste armé ont bien été libérés et sont rentrés en Algérie, a confirmé dimanche le ministre algérien des Affaires étrangères.

AFP -  Trois des sept otages algériens enlevés le 5 avril au consulat d'Algérie de Gao, dans le nord-est du Mali, par des membres d'un groupe islamiste armé, ont été libérés, a confirmé dimanche le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci .

"Trois d'entre eux ont été libérés et sont aujourd'hui dans le pays, nous avons l'espoir de les voir tous revenus dans le pays ", a déclaré le chef de la diplomatie algérienne, confirmant l'annonce faite jeudi à l'AFP par le porte-parole du groupe islamiste, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

"Nous avons finalement accepté de libérer trois des sept otages qui étaient avec nous", avait déclaré jeudi ce porte-parole, Adnan Abu Walid Sahraoui, sans vouloir préciser où se trouvaient ces otages, des diplomates algériens, ni leur identité.

La semaine dernière, le Mujao avait dit avoir rompu les négociations pour la libération des otages.

La 2Oe session de travaux consacrés à l'enlèvement le 5 avril des diplomates algériens s'est tenue dimanche au ministère algérien des Affaires étrangères.

M. Medelci a indiqué ne pas pouvoir en dire plus pour des raisons de sécurité. L'Algérie a toujours gardé la plus grande discrétion dans la gestion des affaires d'otages pour ne pas les exposer au danger et les libérer dans de bonne conditions.

La libération des ces trois Algériens réduit à 16 le nombre d'otages encore retenus par des groupes islamistes, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dans le Sahel. Parmi eux figurent six Français.

Le consul d'Algérie à Gao et six de ses collaborateurs avaient été enlevés le 5 avril par le Mujao qui contrôle la ville.

 

Première publication : 16/07/2012

  • MALI

    Les ravisseurs des sept otages algériens réclament 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • MALI

    La bannière d'Ansar Dine flotte désormais sur tout le Nord-Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)