Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : regain de violences à Bujumbura

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Boko Haram au Nigeria : 2 nouvelles attaques font 150 morts.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Égypte face à Daesh

En savoir plus

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les druzes pris dans le tourbillon de la guerre en Syrie

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Crise grecque : la France et l'Allemagne auraient dû montrer l'exemple, selon Jean-Dominique Giuliani

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"À l'affiche !" à Paris : de la Préhistoire au musée du Louvre

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : Boko Haram, fléau du Nigeria

En savoir plus

EUROPE

Le criminel nazi Laszlo Csatary arrêté à Budapest

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2012

Laszlo Csatary a été arrêté à Budapest. Il était le chef de la police du ghetto juif de la ville slovaque de Kosice. Le Centre Simon-Wiesenthal l'avait placé en tête de sa liste des criminels de guerre nazis les plus recherchés au monde.

AFP - Le criminel de guerre nazi encore en vie le plus recherché au monde, le Hongrois Laszlo Csatary, âgé de 97 ans, "a été arrêté" à Budapest, a annoncé mercredi le Parquet de la capitale hongroise dans un communiqué.

Laszlo Csatay était le chef de la police du ghetto juif de la ville slovaque de Kosice (Kassa en hongrois, Kaschau en allemand), où 15.700 juifs avaient été pour certains assassinés et pour l'immense majorité déportés vers le camp d'extermination nazi d'Auschwitz, en Pologne, pendant l'occupation par l'Allemagne nazie de ce qui était alors la Tchécoslovaquie.

Le Parquet de Budapest a annoncé une conférence de presse dans l'heure.

Laszlo Csatary coulait des jours tranquilles à Budapest depuis 17 ans, sous sa véritable identité et en dépit des informations sur son passé transmises à la justice hongroise depuis plus de dix mois par le Centre Simon-Wiesenthal de Jérusalem.

Alimentés en information par le Centre Simon-Wiesenthal, des reporters du quotidien britannique The Sun avaient retrouvé la trace de l'ancien chef de police et avaient réussi à le rencontrer. Selon l'article publié dimanche 15 juillet sur le site en ligne du Sun, le criminel de guerre nazi avait déclaré aux reporters: "Je n'ai rien fait, partez d'ici", avant de leur claquer la porte au nez.

Depuis, Laszlo Csatary ne répondait plus aux coups de sonnette.

En avril, le Centre Simon-Wiesenthal, du nom du célèbre chasseur de nazis, juif autrichien décédé en 2005, et dont les enquêtes dans le monde entier ont permis de retrouver des dizaines de criminels nazis, avait placé Laszlo Csatary en tête de sa liste des criminels de guerre nazis les plus recherchés au monde.

Avant de revenir à Budapest, celui qui avait été condamné à mort par contumace en 1948 en Tchécoslovaquie, s'était réfugié au Canada, à Montréal et Toronto, où, sous une fausse identité, il était marchand d'art. En 1995, les autorités canadiennes avaient découvert sa véritable identité et il s'était alors enfui en Hongrie. Avant sa fuite, il avait reconnu devant des enquêteurs canadiens sa participation à la déportation de juifs, tout en affirmant que son rôle avait été "limité".

Première publication : 18/07/2012

  • HONGRIE

    Le criminel nazi le plus recherché au monde localisé à Budapest

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    L'ancien gardien de camp nazi John Demjanjuk est décédé

    En savoir plus

  • HONGRIE

    Le criminel de guerre nazi présumé Sandor Kepiro a été acquitté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)