Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Trois otages européens libérés dans le nord du Mali

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2012

Deux Espagnols et une Italienne, enlevés en octobre en Algérie, ont été libérés par des islamistes dans le nord du Mali. La libération aurait eu lieu en échange de prisonniers et contre le paiement d'une rançon, selon les ravisseurs.

AFP - Un des groupes islamistes armés qui occupent le nord du Mali a libéré mercredi trois otages européens - deux Espagnols dont une femme et une Italienne - enlevés en octobre 2011 en Algérie, une semaine après avoir annoncé la libération de trois autres otages algériens.

"Considérez qu'ils sont libérés, puisque nos conditions ont été respectées", a déclaré à l'AFP Mohamed Ould Hicham un des dirigeants de ce groupe, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), allié d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Il a affirmé que ces libérations avaient été obtenues en échange de celles de trois prisonniers islamistes "dans un pays musulman" qu'il n'a pas cité et du paiement d'une rançon dont il n'a pas donné le montant. Ces informations seront rendues publiques plus tard, a-t-il assuré.

"Les otages ont été libérés non loin de Gao (nord-est du Mali), nous les avons remis à une délégation du Burkina Faso. Ils sont actuellement avec les Burkinabè", a ajouté M. Ould Hicham, information confirmée de source militaire au Burkina Faso, pays souvent impliqué dans les processus de libération d'otages.

Le nord du Mali, sous contrôle des islamistes

A Madrid, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que "le processus de libération est sur le point de se terminer, il a été retardé par une tempête de sable". "Un avion a été envoyé pour rapatrier les deux Espagnols", a-t-il ajouté.

Début mai, le Mujao avait réclamé le versement de 30 millions d'euros en échange de la libération de deux des trois otages - les deux femmes - et la libération de prisonniers détenus en Mauritanie.

A Nouakchott, un site mauritanien d'informations en ligne, Alakhbar, a écrit mercredi que parmi les prisonniers islamistes qui ont été échangés contre les otages, figure un Sahraoui du nom de Memine Ould Oufkir.

Lui et les autres hommes libérés, dont le nombre n'a pas été précisé par Alakhbar, avaient été arrêtés en Mauritanie quelques jours après l'enlèvement des trois otages européens dans la région de Tindouf (ouest de l'Algérie) auquel ils sont soupçonnés d'avoir participé.

Un islamiste "extrait de prison"

Selon une autre agence mauritanienne en ligne généralement très bien informée sur les groupes islamistes du Sahel, l'Agence Nouakchott information (ANI), Memine Ould Oufkir a été effectivement "extrait de prison hier soir (mardi) et conduit vers une direction inconnue".

Les deux humanitaires espagnols, Enric Gonyalons et Ainhoa Fernández Rincón, ainsi que l'Italienne, Rossella Urru, avaient été enlevés le 23 octobre 2011 près de Tindouf, région qui est le fief des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, soutenus par Alger.


Cette action, attribuée dans un premier temps par le Polisario à Aqmi, très actif dans les pays de la bande sahélo-saharienne depuis 2007, avait très vite été revendiquée par le Mujao.

Le 12 décembre 2011, une vidéo montrant des hommes armés encadrant les trois otages européens avait été rendue publique par le Mujao.

Le Mujao et un autre groupe islamiste armé, Ansar Dine (Défenseurs de l'islam), alliés d'Aqmi, occupent totalement le nord du Mali depuis fin mars.

Après les libérations de mercredi, treize otages, dont six Français, restent retenus par des islamistes dans le Sahel.

Le Mujao avait annoncé le 12 juillet avoir libéré trois des sept otages algériens enlevés le 5 avril au consulat d'Algérie de Gao, ce qu'a confirmé dimanche le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci.

Pour libérer les sept Algériens, le Mujao avait exigé en mai "la libération de nos frères prisonniers en Algérie, plus une rançon de 15 millions d'euros".

Première publication : 18/07/2012

  • MALI

    Libération de trois des sept otages algériens enlevés à Gao

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Visite de Fabius en Algérie : exorciser le passé et sauver le Mali

    En savoir plus

  • MALI

    La bannière d'Ansar Dine flotte désormais sur tout le Nord-Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)