Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Nice, l'indécente polémique"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 19/07/2012

"Assad dans la ligne de mire"

Presse internationale, Jeudi 19 juillet 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, l’attentat qui aurait tué hier à Damas trois hauts dignitaires du régime, un coup sans précédent pour la dictature, mais sur lequel il est difficile ce matin de faire toute la lumière.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La presse internationale revient largement ce matin sur l’attentat suicide qui aurait tué hier à Damas trois hauts responsables du régime de Bachar El Assad.
 
C’est la télé d’état syrienne qui l’affirme: le vice-ministre de la Défense, le général Assef Chawkat, le ministre de la Défense, et le chef de la cellule de crise mise en place pour mater la révoltution ont été tués dans un attentat qui aurait visé le bâtiment de la Sécurité nationale à Damas – un attentat revendiqué depuis par l’ASL, et qui fait la Une de tous les journaux: The Wall Street Journal titre sur le fait qu’une bombe vient de toucher le premier cercle de Bachar El Assad.
 
 «Un attentat à la bombe frappe l’élite du régime de Bachar El Assad» titre pour sa part The Guardian, avec une photo d’Assad avec Hassan Turkmani, le chef de la cellule de crise, probablement mort ce matin.
 
 Assad et sa garde rapprochée qu’on retrouve à la Une de The Independent,  avec cette fois son ministre de la Défense Daoud Rajha, peut-être assassiné lui aussi.
 
The International Herald Tribune parle lui d’un «énorme coup» porté à la tête de la Syrie.
 
Au moment où nous parlons, on ne dispose d’aucune image, et les témoignages à Damas laissent toujours pas mal de place au doute. Plusieurs correspondants de la presse internationale ont dit sur twitter qu’ils n’étaient absolument pas en mesure de confirmer la véracité des infos données par la télé syrienne,  et c’est le cas notamment de la reporter de la BBC, Lina Sinjab, qui dit qu’elle s’est rendue elle-même autour de l’immeuble de la sécurité nationale, et qu’elle n’y a vu ni signes d’explosion, ni fenêtres risées, ni forces de sécurité. Un message qu’une experte de l’ong britannique Chatham House, Rime Allaf, corrobore, en affirmant que ses contacts sur place, à proximité de l’immeuble, n’ont rien entendu non plus.
 
Malgré les doutes qui planent sur les circonstances exactes dans lesquelles les trois membres de la garde rapprochée d’Assad auraient trouvé la mort, la presse internationale évoque largement ce matin un «tournant» dans le conflit. The Guardian explique que la journée d’hier est différente de toutes celles qui l’ont précédée, parce qu’elle a été la troisième journée de combats d’affilée au cœur de Damas, ce qui prouve que l’Armée syrienne libre est désormais bel et bien en mesure de tenir tête à un ennemi qui lui est de tous points de vue supérieur; et  parce que le régime vient de reconnaître pour la première fois que la guerre civile est en train de toucher le premier cercle du président.
 
The Independent raconte que dans les derniers jours de son règne Hafez El Assad, le père de Bachar El Assad, disait souvent sa préoccupation de voir un jour une éventuelle rébellion transformer la Syrie en Yougoslavie, de voir cette rébellion virer au massacre intercommunautaire. «Force est de constater, écrit le journal, que ce qui est en train de se passer en Syrie commence à ressembler à ce qui s’est passé en Bosnie, en Croatie et en Serbie».
 
 Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/07/2016 Revue de presse française

"Nice, l'indécente polémique"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 25 juillet, la suite de la polémique sur la sécurité à Nice, le soir de l’attentat qui a coûté la vie à 84 personnes, le 14...

En savoir plus

22/07/2016 Revue de presse internationale

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

Au menu de la revue de presse internationale ce vendredi, les réactions de la presse américaine au discours de Donald Trump, officiellement désigné candidat des Républicains à la...

En savoir plus

22/07/2016 Revue de presse française

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

À la une de la presse française ce vendredi, le ministre de l'Intérieur au cœur d'une polémique sur la sécurisation de la Promenade des Anglais le 14 juillet à Nice, la quatrième...

En savoir plus

21/07/2016 Revue de presse internationale

"Donald Trump et Mike Pence, le couple idéal républicain ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 21 juillet, l'investiture officielle de Mike Pence comme colistier de Donald Trump, la dérive autoritaire du président turc...

En savoir plus

21/07/2016 Revue de presse française

"À Nice, des failles et un mensonge"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 21 juillet, les révélations de "Libération", qui affirme qu'aucun agent de la police nationale ne barrait la route de la...

En savoir plus