Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

EUROPE

Attentat anti-israélien : les autorités privilégient la piste d'un kamikaze

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2012

L'attentat perpétré mercredi à Bourgas contre un bus transportant des Israéliens a été commis par un kamikaze, selon le ministre bulgare de l'Intérieur. Sept personnes, dont cinq Israéliens, ont péri dans l'explosion.

REUTERS - Sept personnes, dont cinq Israéliens, ont été tuées mercredi dans un attentat suicide visant un autocar de touristes israéliens à l’aéroport de Burgas, en Bulgarie, qu’Israël a imputé au Hezbollah libanais et à ses soutiens iraniens.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis à une riposte musclée contre la "terreur iranienne". Téhéran a nié toute responsabilité dans l’attaque.

Les touristes venaient d’arriver d’Israël à bord d’un vol charter, pour des vacances au bord de la mer Noire, et se trouvaient encore sur le parking de l’aéroport lorsque l’explosion a dévasté le véhicule.

"Nous avons établi que cet attentat était le fait d’un kamikaze qui avait un faux permis de conduire délivré aux Etats-Unis, dans le Michigan", a annoncé jeudi matin le ministre bulgare de l’Intérieur, Tsvetan Tsvetanov.

Il a ajouté que la police scientifique avait collecté des échantillons d’ADN de l’auteur présumé de l’attentat et que des recherches étaient en cours en vue de l’identifier.

Les enregistrements des caméras de vidéosurveillance ont permis de reconstituer ses faits et gestes dans l’heure ayant précédé l’attentat. "Il ressemblait à tout le monde, à une personne en bermuda et portant un sac à dos", a ajouté le ministre lors d’un point de presse à Burgas.

Selon les derniers éléments de l’enquête, il était âgé de 36 ans et était arrivé en Bulgarie quatre à sept jours auparavant.

Un nouveau bilan des autorités bulgares fait état de sept morts, dont le chauffeur bulgare du car et le kamikaze. Les cinq autres sont de nationalité israélienne, a confirmé le ministère israélien des Affaires étrangères.

Une trentaine de blessés légers seront rapatriés en Israël dans les prochaines heures, a ajouté le ministre bulgare de l’Intérieur.

Le maire de Burgas, ville portuaire de 200.000 habitants au bord de la mer Noire, a déclaré que l’autobus avait à son bord 47 touristes israéliens.

Netanyahou dénonce "une offensive terroriste iranienne"


Cette explosion est survenue le jour même du 18e anniversaire d’un attentat à la bombe contre le siège de la principale organisation juive d’Argentine, commis par un kamikaze membre du Hezbollah, organisation libanaise soutenue par l’Iran. Cet attentat avait fait 85 morts.

Pour Benjamin Netanyahu, "tous les éléments convergent vers l’Iran. Au cours des derniers mois, nous avons assisté à des tentatives iraniennes pour s’en prendre à des Israéliens en Thaïlande, en Inde, en Géorgie, au Kenya, à Chypre et en d’autres endroits".

"Dix-huit ans exactement après l’explosion au centre de la communauté juive en Argentine, la terreur meurtrière de l’Iran continue de viser des innocents. Il s’agit d’une offensive terroriste iranienne qui se propage à travers le monde entier. Israël réagira avec force à la terreur iranienne", a-t-il averti dès mercredi.

Son ministre de la Défense, Ehud Barak, a plus explicitement accusé jeudi matin le Hezbollah libanais d’avoir commis cet attentat "avec naturellement un soutien iranien constant", a-t-il précisé au micro de Radio Israël.

Le porte-parole du gouvernement israélien, Mark Regev, a lié l’attentat de Burgas à l’arrestation ce mois-ci à Chypre d’un étranger soupçonné de préparer une attaque contre des touristes israéliens. "Lors de son interrogatoire, le suspect a révélé un plan opérationnel qui est pratiquement identique à celui qui s’est produit en Bulgarie. Il vient du Hezbollah", a-t-il dit.

L’ambassade d’Iran à Sofia a rejeté jeudi les accusations d’Israël. "Les affirmations infondées de plusieurs hommes d’Etat du régime sioniste liées aux accusations contre l’Iran (...) sont une méthode familière du régime sioniste, motivée par un but politique, et témoigne de la faiblesse (...) des accusateurs", a déclaré la représentation diplomatique.

A Washington, Barack Obama a vivement condamné l’attentat et a personnellement téléphoné au Premier ministre israélien. "Les Etats-Unis seront aux côtés de leurs alliés et apporteront toute aide nécessaire à l’identification des auteurs de l’attentat et à leur traduction devant la justice", a déclaré le président américain, en jugeant l’attentat "absolument monstrueux".

L’aéroport a été fermé après l’explosion et les vols ont été déroutés vers l’aéroport de Varna, dans le nord-est du pays.

Les autorités bulgares ont relevé le niveau de sécurité dans tous les aéroports du pays, de même que dans les gares routières et ferroviaires. Yordanka Fandakova, maire de Sofia, a relevé le niveau d’alerte dans tous les lieux publics liés à la communauté juive de la capitale.

 

Première publication : 19/07/2012

  • BULGARIE

    Explosion mortelle d'un bus transportant des touristes israéliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)