Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Attentat anti-israélien : les autorités privilégient la piste d'un kamikaze

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2012

L'attentat perpétré mercredi à Bourgas contre un bus transportant des Israéliens a été commis par un kamikaze, selon le ministre bulgare de l'Intérieur. Sept personnes, dont cinq Israéliens, ont péri dans l'explosion.

REUTERS - Sept personnes, dont cinq Israéliens, ont été tuées mercredi dans un attentat suicide visant un autocar de touristes israéliens à l’aéroport de Burgas, en Bulgarie, qu’Israël a imputé au Hezbollah libanais et à ses soutiens iraniens.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis à une riposte musclée contre la "terreur iranienne". Téhéran a nié toute responsabilité dans l’attaque.

Les touristes venaient d’arriver d’Israël à bord d’un vol charter, pour des vacances au bord de la mer Noire, et se trouvaient encore sur le parking de l’aéroport lorsque l’explosion a dévasté le véhicule.

"Nous avons établi que cet attentat était le fait d’un kamikaze qui avait un faux permis de conduire délivré aux Etats-Unis, dans le Michigan", a annoncé jeudi matin le ministre bulgare de l’Intérieur, Tsvetan Tsvetanov.

Il a ajouté que la police scientifique avait collecté des échantillons d’ADN de l’auteur présumé de l’attentat et que des recherches étaient en cours en vue de l’identifier.

Les enregistrements des caméras de vidéosurveillance ont permis de reconstituer ses faits et gestes dans l’heure ayant précédé l’attentat. "Il ressemblait à tout le monde, à une personne en bermuda et portant un sac à dos", a ajouté le ministre lors d’un point de presse à Burgas.

Selon les derniers éléments de l’enquête, il était âgé de 36 ans et était arrivé en Bulgarie quatre à sept jours auparavant.

Un nouveau bilan des autorités bulgares fait état de sept morts, dont le chauffeur bulgare du car et le kamikaze. Les cinq autres sont de nationalité israélienne, a confirmé le ministère israélien des Affaires étrangères.

Une trentaine de blessés légers seront rapatriés en Israël dans les prochaines heures, a ajouté le ministre bulgare de l’Intérieur.

Le maire de Burgas, ville portuaire de 200.000 habitants au bord de la mer Noire, a déclaré que l’autobus avait à son bord 47 touristes israéliens.

Netanyahou dénonce "une offensive terroriste iranienne"


Cette explosion est survenue le jour même du 18e anniversaire d’un attentat à la bombe contre le siège de la principale organisation juive d’Argentine, commis par un kamikaze membre du Hezbollah, organisation libanaise soutenue par l’Iran. Cet attentat avait fait 85 morts.

Pour Benjamin Netanyahu, "tous les éléments convergent vers l’Iran. Au cours des derniers mois, nous avons assisté à des tentatives iraniennes pour s’en prendre à des Israéliens en Thaïlande, en Inde, en Géorgie, au Kenya, à Chypre et en d’autres endroits".

"Dix-huit ans exactement après l’explosion au centre de la communauté juive en Argentine, la terreur meurtrière de l’Iran continue de viser des innocents. Il s’agit d’une offensive terroriste iranienne qui se propage à travers le monde entier. Israël réagira avec force à la terreur iranienne", a-t-il averti dès mercredi.

Son ministre de la Défense, Ehud Barak, a plus explicitement accusé jeudi matin le Hezbollah libanais d’avoir commis cet attentat "avec naturellement un soutien iranien constant", a-t-il précisé au micro de Radio Israël.

Le porte-parole du gouvernement israélien, Mark Regev, a lié l’attentat de Burgas à l’arrestation ce mois-ci à Chypre d’un étranger soupçonné de préparer une attaque contre des touristes israéliens. "Lors de son interrogatoire, le suspect a révélé un plan opérationnel qui est pratiquement identique à celui qui s’est produit en Bulgarie. Il vient du Hezbollah", a-t-il dit.

L’ambassade d’Iran à Sofia a rejeté jeudi les accusations d’Israël. "Les affirmations infondées de plusieurs hommes d’Etat du régime sioniste liées aux accusations contre l’Iran (...) sont une méthode familière du régime sioniste, motivée par un but politique, et témoigne de la faiblesse (...) des accusateurs", a déclaré la représentation diplomatique.

A Washington, Barack Obama a vivement condamné l’attentat et a personnellement téléphoné au Premier ministre israélien. "Les Etats-Unis seront aux côtés de leurs alliés et apporteront toute aide nécessaire à l’identification des auteurs de l’attentat et à leur traduction devant la justice", a déclaré le président américain, en jugeant l’attentat "absolument monstrueux".

L’aéroport a été fermé après l’explosion et les vols ont été déroutés vers l’aéroport de Varna, dans le nord-est du pays.

Les autorités bulgares ont relevé le niveau de sécurité dans tous les aéroports du pays, de même que dans les gares routières et ferroviaires. Yordanka Fandakova, maire de Sofia, a relevé le niveau d’alerte dans tous les lieux publics liés à la communauté juive de la capitale.

 

Première publication : 19/07/2012

  • BULGARIE

    Explosion mortelle d'un bus transportant des touristes israéliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)