Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Afrique

Pékin débloque 20 milliards de dollars pour l’Afrique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2012

La Chine va doubler ses crédits au continent africain au cours des trois prochaines années. Pékin va ainsi investir pour un total de 20 milliards de dollars dans les infrastructures, l'agriculture et l'industrie en Afrique.

REUTERS - La Chine va doubler le montant de ses prêts aux pays africains au cours des trois prochaines années par rapport à la même période écoulée pour le porter à 20 milliards de dollars (16,27 milliards d’euros), a annoncé jeudi Hu Jintao.

Cette annonce du président chinois, qui s’exprimait à Pékin devant des dirigeants africains à l’occasion d’un sommet organisé tous les trois ans, illustre la volonté de la Chine de renforcer encore sa présence en Afrique, où elle puise du pétrole et d’autres matières premières pour son rapide développement économique.

Ces nouveaux prêts serviront à financer des projets d’infrastructure, l’agriculture, l’industrie et le développement de petites et moyennes entreprises, a précisé Hu Jintao.

"La Chine et l’Afrique devraient renforcer leur confiance mutuelle sur le plan politique", a dit le président chinois.

"Nous souhaitons continuer à améliorer notre amitié traditionnelle (...) à écarter toute ingérence et à améliorer notre compréhension et notre confiance mutuelles", a-t-il ajouté.

En 2006, Hu avait annoncé des prêts pour un montant de cinq milliards de dollars aux pays africains, puis en 2009, le Premier ministre Wen Jiabao avait déclaré que les prêts pour les trois années suivantes seraient de 10 milliards de dollars.

Réponse aux critiques européennes

Les détracteurs, notamment en Europe, de ces investissements massifs en Afrique accusent la Chine de verser de l’argent sans tenir compte des atteintes aux droits de l’homme et de la corruption dans certains pays africains.

Ces critiques suscitent la colère des autorités chinoises, qui reprochent à leurs auteurs de continuer à considérer l’Afrique comme une ancienne colonie.

"La Chine soutient de tout coeur et avec sincérité la voie de développement choisie par les pays africains", a souligné Hu Jintao, présentant son pays comme "un ami", un partenaire et un frère" de l’Afrique.

La Chine, a-t-il ajouté, "continuera d’accroître son aide à l’Afrique de sorte que le peuple africain puisse tirer les bénéfices du développement".

Les critiques occidentales sont également rejetées par l’Afrique. Le président sud-africain Jacob Zuma, qui participait au sommet de Pékin, s’est ainsi déclaré  "convaincu que les intentions de la Chine diffèrent de celles de l’Europe, laquelle, à ce jour, continue de chercher à influencer les pays africains à son seul intérêt".

Les relations commerciales entre la Chine et l’Afrique ont atteint 166,3 milliards de dollars (135 milliards d’euros) en 2011, selon les statistiques chinoises. Au cours de la décennie écoulée, les exportations africaines vers la Chine sont passées de 5,6 milliards à 93,2 milliards de dollars (4,55 milliards à 75,8 milliards d’euros).

Première publication : 19/07/2012

  • CHINE

    La croissance chinoise à son plus bas niveau depuis trois ans

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La Chine sort le chéquier pour pousser ses pions au FMI

    En savoir plus

  • CHINE

    La Banque centrale chinoise annonce une baisse surprise de ses taux directeurs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)