Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

EUROPE

L’Italie ratifie le traité budgétaire européen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2012

Le traité budgétaire européen a été adopté, jeudi, à une très large majorité par la chambre des députés italiens. Le mécanisme européen de stabilité visant à renforcer la discipline commune a également été entériné.

AFP - L'Italie a donné son feu vert jeudi au traité budgétaire européen ainsi qu'au mécanisme de sauvetage européen MES, après l'adoption définitive de ces deux textes à une très large majorité par la chambre des députés.

Le traité budgétaire européen a ainsi été adopté par 380 "oui", 59 "non" et 36 abstentions, conformément aux souhaits du gouvernement qui voulait en finir avec le processus de ratification avant la pause estivale début août.

Les deux principaux partis de centre droit et de gauche, qui soutiennent le gouvernement de Mario Monti, ont voté en faveur du traité. Seul le parti populiste de la Ligue du Nord, ex-allié du gouvernement de Silvio Berlusconi, a voté contre, tandis que l'Italie des Valeurs (IDV, gauche) s'est abstenue.

Lors d'un précédent vote sur ce traité, les sénateurs de la Ligue du Nord avaient brandi des banderoles proclamant "Oui à l'Europe des peuples, non à l'Europe des banques".

Après son adoption au Sénat le 12 juillet, le texte est donc adopté définitivement en Italie.

Les députés ont également approuvé le mécanisme européen de stabilité (MES), structure commune permanente destinée à financer les pays en difficulté de la zone euro, par 325 voix pour, 53 contre et 36 abstentions.

Le traité budgétaire européen a été entériné par les dirigeants des pays de l'UE lors du sommet du 30 janvier. Il vise à renforcer la discipline commune suite à la crise de la dette, avec partout des "règles d'or" sur l'équilibre des comptes. Il commencera à s'appliquer le 1er janvier 2013 à condition que douze Etats l'aient ratifié.

L'Italie est le 12e pays européen à avoir approuvé le pacte budgétaire -mais parmi eux, certains ne l'ont pas ratifié formellement-, et le 8e de la zone euro.

Destiné à prendre le relais du Fonds de secours de la zone euro (FESF) mis en place en 2010 pour venir en aide aux pays en difficulté financière, le MES sera doté d'une capacité de prêt initiale de 500 milliards d'euros.

Prévu pour démarrer le 1er juillet, son lancement a subi des retards.
 

Première publication : 19/07/2012

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Moody's abaisse la note de l'Italie de deux crans

    En savoir plus

  • SOMMET EUROPÉEN

    L'Europe du Sud impose sa volonté à l'Allemagne

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Crise de la dette : l'Italie se lance dans la relance de la croissance

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)