Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée mène une contre-offensive à Damas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2012

Les forces du régime ont lancé une contre-offensive dans plusieurs quartiers de la capitale en proie à de violents combats. L'armée affirme avoir repris le quartier de Midane aux rebelles.

AFP - L'armée syrienne a lancé une offensive généralisée pour reprendre les quartiers de Damas contrôlés par les rebelles, a affirmé vendredi une source des services de sécurité syriens contactée par l'AFP à partir de Beyrouth.

"L'armée a lancé depuis jeudi une contre-offensive pour reprendre le contrôle des quartiers où s'étaient infiltrés des terroristes afin de garantir la sécurité aux habitants et leur permettre de rentrer chez eux", a affirmé cette source.

La télévision syrienne a diffusé, sur une musique martiale, des images de prisonniers menottés, accroupis, tête tournée vers le mur, ainsi que des stocks d'armes : kalachnikovs, mitrailleuses lourdes et lance-roquettes.

Auparavant, la télévision d'Etat avait montré les corps ensanglantés d'hommes munis de kalachnikovs dans le quartier de Qaboun, dans l'est de la capitale syrienne.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les forces loyales au régime syrien ont pris d'assaut vendredi le quartier de Jobar, dans l'est de Damas.

Des "perquisitions ont commencé" dans certains secteurs de ce quartier hostile au régime, selon l'OSDH.

Selon les Comités locaux de coordination (LCC) qui animent la contestation sur le terrain, Jobar est "violemment bombardé par l'artillerie lourde et des tirs d'obus de mortier".

L'armée a repris à l'aube le contrôle du quartier de Midane, a pu constater une journaliste de l'AFP. On pouvait toutefois encore entendre des tirs à la mi-journée.

"Une offensive d'envergure est en cours à Kafar Soussé", quartier dans le sud-ouest de Damas, a affirmé par ailleurs une source de sécurité.

Le quartier de Barzé (nord-est) était également bombardé, selon l'OSDH.

Une source de sécurité dans la capitale avait prévenu jeudi que les combats "se poursuivraient pendant les prochaines 48 heures" jusqu'à "nettoyer Damas des terroristes avant le début du ramadan (vendredi)".

Depuis le début de la révolte en mars 2011, les autorités qualifient les rebelles de "terroristes" soutenus par l'étranger.

"Jusqu'à présent, l'armée avait fait preuve de retenue mais depuis l'attentat, elle est décidée à utiliser toutes les armes en sa possession pour en finir avec les terroristes", avait-elle ajouté en allusion à l'attentat mercredi contre le cercle rapproché du président Bachar al-Assad dans lequel quatre de ses collaborateurs ont péri.

 

Première publication : 20/07/2012

  • SYRIE

    Blessé dans l'attentat de Damas, le chef de la Sécurité nationale est décédé

    En savoir plus

  • SYRIE

    Nouvel affrontement en vue à l'ONU sur la mission d'observation

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les rebelles syriens contrôlent la frontière irakienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)