Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

Amériques

Fusillade mortelle dans un cinéma à Denver pendant la projection de "Batman"

Vidéo par Sammy BERRAHMOUN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2012

Au moins douze personnes ont été tuées lors d'une fusillade qui a éclaté dans un cinéma de la banlieue de Denver qui projetait en avant-première le dernier volet de la trilogie "Batman". Le tireur, âgé de 24 ans et dénommé James Holmes, a été arrêté.

AFP - Un tireur solitaire a ouvert le feu dans la nuit de jeudi à vendredi dans un cinéma bondé de la banlieue de Denver (ouest des Etats-Unis) lors d'une première du tout nouveau Batman, tuant au moins 12 personnes et en blessant une quarantaine avant d'être interpellé.
              

La promotion française de Batman annulée

L'équipe du film "The dark knight rises", dernier volet de la trilogie Batman, a suspendu vendredi à Paris sa tournée de promotion après la fusillade sanglante à Denver dans un cinéma lors d'une première du film, a-t-on appris de sources concordantes.

L'équipe du film, dont les acteurs Christian Bale, Anne Hathaway, Marion Cotillard et Morgan Freeman, était censée assister vendredi soir à la première parisienne du film sur les Champs-Elysées, avant sa sortie en France le 25 juillet.

Source : AFP

L'attaque a semé la panique parmi les centaines de spectateurs venus pour la toute première séance à minuit de "The Dark Knight rises", dernier volet de la trilogie Batman dont la sortie était attendue par des millions de fans.
              
Selon Dan Oates, chef de la police d'Aurora, des témoins ont indiqué que le tireur avait lâché ce qui pourrait être une bombe lacrymogène ou fumigène à son arrivée dans la salle du multiplex "Century 16 Movie Theater": "Ils ont entendu un sifflement, puis une sorte de gaz est apparu et le tireur a ouvert le feu".
              
Chris Jones, un spectateur, a précisé que la fusillade avait commencé entre 20 et 30 minutes après le début du film.
              
"Des gens ont commencé à s'effondrer. On était sur le sol pour éviter d'être touchés", a-t-il raconté à l'antenne de la chaîne locale KMGH-TV.
              
"J'ai d'abord cru que c'était seulement des pétards. Il y avait de la fumée et puis j'ai entendu 'bam, bam, bam'. Le tireur n'avait même pas besoin de recharger. Les tirs partaient sans arrêt", a-t-il témoigné. Des balles ont traversé la salle de cinéma pour atteindre une salle mitoyenne.
              
Dans un communiqué, la police d'Aurora a précisé que le tireur était un habitant de la commune âgé de 24 ans et dénommé James Holmes. L'homme a été arrêté sans opposer de résistance à l'arrière du cinéma et la police a saisi sur lui un fusil, un revolver et un masque à gaz. Selon le communiqué, une troisième arme à feu a été découverte dans la salle.
              
La police a précisé qu'une cinquantaine de personnes avaient été victimes de la fusillade, dont au moins 12 ont été tuées, après avoir dans un premier temps avancé le bilan d'au moins 14 morts. Dix des corps se trouvaient toujours à l'intérieur du cinéma, selon le communiqué.
              
La Maison Blanche a indiqué qu'il n'y avait a priori "pas de lien avec le  terrorisme".
              
"On a continué à regarder le film"
              
Une perquisition a eu lieu au domicile du suspect, qui avait assuré disposer d'explosifs à son appartement. L'immeuble a été évacué mais aucun explosif n'a été découvert, selon CNN.
              
L'attaque a débuté au beau milieu d'une scène de fusillade du film, ce qui a ajouté à la confusion, puis à la panique générale.
              
"On a juste continué à regarder le film pendant un moment", a indiqué à la chaîne ABC un témoin. Puis, réalisant que quelqu'un tirait réellement dans la salle, "tout le monde a commencé à paniquer".
              
Les gens ont ensuite commencé à quitter le cinéma en courant et il y a eu des coups de feu alors que les policiers arrivés sur les lieux criaient "Baissez-vous", selon un autre témoin, Benjamin Fernandez, 30 ans, cité par le Denver Post.
              
La présence de nombreux fans déguisés pourrait avoir permis au tueur de se fondre plus facilement dans la foule.
              
La police n'a donné aucune indication sur les victimes, mais la série Batman, dont le dernier volet est déconseillé au moins de 13 ans, attire un public majoritairement composé d'adolescents et jeunes adultes. Un hôpital local a fait état de six blessés dont le plus jeune est âgé de six ans.
              
De nombreux cinémas à travers les Etats-Unis avaient organisé des séances spéciales à 00H00 vendredi pour la sortie de "The Dark Knight rises", dont les recettes attendues se montent à des centaines de millions de dollars.
              
Aurora se trouve à une trentaine de kilomètres à peine du lycée Columbine, théâtre en 1999 du massacre de 13 personnes tuées par deux adolescents qui s'étaient ensuite donné la mort.
              
Dans un communiqué, le président Barack Obama s'est dit "choqué" par cette fusillade "atroce et tragique" et a prévu de rentrer à Washington, écourtant la tournée électorale qu'il avait entamée jeudi en Floride (sud-est). Il devait s'exprimer à 11H20 (15H20 GMT) au sujet de la fusillade.
              
A Paris, l'équipe du film, dont les acteurs Christian Bale, Anne Hathaway, Marion Cotillard et Morgan Freeman, a suspendu sa tournée de promotion après la fusillade. Depuis Hollywood, le studio Warner Brothers, qui a produit le film, s'est dit "profondément attristé" par la tuerie.
              
La police de New York a annoncé qu'elle renforcerait les mesures de sécurité dans les cinémas diffusant Batman "par précaution contre d'éventuels imitateurs et pour améliorer le sentiment de sécurité des spectateurs".
              

 

Première publication : 20/07/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Fusillade mortelle dans une université catholique de Californie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)