Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à la "négritude" du rappeur français Youssoupha

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Grèce: referendum à haut risque

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Hadi Al-Ameri, le chef chiite irakien : "Je veux libérer tout l’Irak"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Thomas Dutronc chante la bonne humeur dans "Éternels jusqu'à demain"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gros plan sur la RD Congo (partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gros plan sur la RD Congo (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Bodrum, porte d'entrée clandestine vers l’Union européenne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les Grecs, entre colère et épuisement"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tchad : 11 morts lors d'une opération de police contre Boko Haram

En savoir plus

Sports

Épée : éliminée en 8e de finale, Laura Flessel prend sa retraite sportive

Vidéo par France 2

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 12/08/2012

Quintuple médaillée olympique, Laura Flessel a été éliminée en 8e de finale du tournoi d'épée féminin des JO de Londres par la Roumaine Simona Gherman. À 40 ans, l'escrimeuse française a décidé de mettre un terme à sa carrière.

Seize ans après son premier sacre olympique à Atlanta (double médaillée d’or en individuel et par équipes), Laura Flessel, 40 ans, n’aura pas réussi à décrocher une médaille olympique à Londres comme elle l'espérait pour terminer sa carrière en beauté. Participant à ses cinquièmes et derniers Jeux olympiques, l’épéiste française s’est inclinée, ce lundi 30 juillet, en huitièmes de finale face à la Roumaine Simona Gherman.

La présence dans la salle du président de la République, François Hollande, pour encourager le porte-drapeau de l’équipe de France lors de la cérémonie d'ouverture n’a pas suffi : la "Guêpe", comme on la surnomme, n’a pas piqué la nouvelle championne d’Europe. "Je voulais faire cinq matches [le nombre d'assauts à disputer pour remporter la médaille d'or, NDLR] mais l’aventure s’arrête à deux", a-t-elle réagi, les larmes aux yeux. Pour Laura Flessel, la fin de ces JO marque aussi la fin d’une longue et riche carrière débutée à l’âge de six ans dans sa Guadeloupe natale.

Le sacre d'Atlanta

Laura, qui a d'abord brillé dans les tournois des Caraïbes, n’a que 18 ans lorsqu’elle remporte les championnats panaméricains avant de rejoindre la France, où elle intègre l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep).

Le sacre de Flessel en 1996

En 1995, elle signe son premier succès dans un tournoi majeur, en décrochant une médaille de bronze aux championnats du monde. Un an plus tard, c’est le sacre aux Jeux d'Atlanta. Pour la première fois, l’épée féminine a voix au chapitre aux JO et Laura Flessel remporte la première médaille d’or de l’épreuve individuelle, après avoir triomphé de l'Italie, dans la compétition par équipes. Elle est faite chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur.

"La Guêpe" confirme sa puissance aux championnats du monde d’escrime en 1998, en Suisse : elle devient la première femme à détenir en même temps le titre olympique et le titre mondial - qu'elle conservera l’année suivante - de la discipline.

Aux JO de Sydney, en 2000, la championne française chute en demi-finale mais parvient à décrocher la médaille de bronze, avant de s’accorder une pause pour donner naissance à sa fille, Leïlou, née en juin 2001.

La déception de Pékin

Palmarès de Laura Flessel

Jeux Olympiques : 1ère en 1996 à Atlanta, 3e en 2000 à Sydney, 2e en 2004 à Athènes et 7e en 2008 à Pékin en individuel, 1ère en 1996 et 3e en 2004 par équipes.
Championnats du monde : 1ère en 1998, 1999, 2e en 2011, 3e en 1995, 2005, 2006 en individuel, 1ère en 1998, 2005, 2007, 2008, 2e en 1995, 2006 et 3e en 1997 par équipes
Championnats d’Europe : 1ère en 2007, 3e en 2009, 2010 en individuel
Championnats de France : 1ère en 1998, 2000, 2002, 2003, 2007, 2008 en individuel, 1ère en 1993, 1995, 1996, 1999, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008 par équipes
Résultats significatifs 2011/2012 : 3e par équipes aux « Europe », 3e de la Coupe du monde à Saint-Maur et 1ère du tournoi de qualifications olympiques.

La même année, la championne revient sur les pistes. Pas question pour elle de rater les championnats du monde organisés en France. À Nîmes, la ville qui accueille le tournoi, elle décroche une médaille d’argent. "Revenir si vite au plus haut niveau a été l’alchimie de plusieurs choses, expliquait-elle à l’époque. D’abord, parce que j’ai été élevée dans la culture du plaisir du dépassement de soi."

Elle ne s’arrête pas en si bon chemin. En 2004, Laura Flessel se qualifie pour les Jeux d’Athènes, où elle termine sur le podium : médaillée d’argent. Quatre ans plus tard en revanche, c'est la déception. À Pékin, elle passe à côté du podium en individuel tandis que, sur décision du Comité international olympique, l’épreuve par équipe est supprimée.

Une fausse note sur laquelle la championne refuse de terminer sa carrière. Déterminée, elle se bat jusqu’au bout pour décrocher son ticket pour les Jeux de Londres, en atteignant la finale du tournoi de qualification olympique de la zone Europe, à Bratislava (Slovaquie), en avril dernier.

À Londres, Laura Flessel s’arrête loin du podium. "Mais je n'ai pas de regrets parce que je me suis battue. Gherman est une grande championne. Je ne voulais pas passer à côté. Je remercie tous les gens qui m'ont soutenue", conclut-elle.

 

Première publication : 20/07/2012

  • JEUX OLYMPIQUES

    Laura Flessel : "C’est une soirée exceptionnelle"

    En savoir plus

  • JO - JUDO

    Priscilla Gneto : "Je ne réalise pas encore"

    En savoir plus

  • JO - Handball

    Didier Dinart : "Aux JO, on peut vite passer de la lumière à la pénombre"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)