Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

Economie

Microsoft accuse la première perte de son histoire boursière

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2012

Pour la première fois depuis son entrée en Bourse en 1986, Microsoft a annoncé, ce jeudi, une perte nette de 492 millions de dollars lors de la publication de ses résultats financiers trimestriels.

REUTERS - Microsoft a publié jeudi soir la première perte trimestrielle de son histoire en tant que société cotée, après avoir passé une lourde charge au titre de la dépréciation de son activité de services publicitaires en ligne.

Mais en excluant la dépréciation, qui avait été annoncée au début du mois, et en prenant en compte des revenus Windows différés, le numéro un mondial des logiciels a en réalité dépassé les attentes de Wall Street, ce qui faisait grimper le titre dans les échanges d'après-Bourse.

Microsoft a ces dernières années eu du mal à rivaliser avec les nouveaux géants du secteur technologique que sont Apple et Google, mais certains acteurs du marché voient dans le lancement de son nouveau système d'exploitation Windows 8, prévu le 26 octobre, l'occasion pour le groupe de regagner du terrain.

Au titre de son quatrième trimestre fiscal, Microsoft a fait état d'une perte nette de 492 millions de dollars, soit 6 cents par action, à comparer avec un bénéfice de 5,87 milliards de dollars, ou 69 cents par action, un an plus tôt.

Microsoft n'avait pas accusé de perte trimestrielle depuis son entrée en Bourse en 1986.
La perte était cependant attendue, Microsoft ayant annoncé au début du mois le passage d'une charge comptable de 6,2 milliards de dollars au titre de la dépréciation de l'écart d'acquisition (goodwill) de sa division de services publicitaire en ligne, aQuantive, rachetée en 2007.

Le chiffre d'affaires de Microsoft a crû de 4% à 18 milliards de dollars, freiné toutefois par le ralentissement des ventes de PC équipés du célèbre système d'exploitation Windows. Le marché tablait sur des ventes de 18,1 milliards de dollars.

Crédibilité retrouvée

"Compte tenu du contexte macroéconomique, ces chiffres sont très bons", commente Trip Chowdhry, analyste pour Global Equities Research.
"Il y a beaucoup d'attentes pour les prochains produits Microsoft. Ils regagnent en crédibilité auprès des entreprises."

Microsoft a par ailleurs différé 540 millions de dollars de revenus Windows en raison d'une promotion proposée aux clients qui achèteront des ordinateurs équipés de Windows 7 avant le lancement de Windows 8.

En excluant la dépréciation mais en prenant en compte les revenus différés, Microsoft a dit avoir dégagé un bénéfice trimestriel de 67 cents par action.
Sur cette base, les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S s'attendaient à un bénéfice de 62 cents par action.

L'action Microsoft progressait de 2,5% en échanges d'après-Bourse, après avoir clôturé à 30,67 dollars sur le Nasdaq.

Le titre est en hausse de 10% depuis le début de l'année, alors que l'indice Nasdaq a gagné 14%, mais il demeure coincé autour de 30 dollars, un seuil qu'il n'a jamais réussi à dépasser durablement depuis la bulle internet de l'an 2000.

Première publication : 20/07/2012

  • INFORMATIQUE

    Microsoft dans le collimateur de l'Union européenne

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Microsoft chasse sur les terres d’Apple avec ses tablettes Surface

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Le bénéfice net de Microsoft atteint un niveau record de 5,87 milliards de dollars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)