Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le succès des meubles en open source

En savoir plus

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

Moyen-orient

Blessé dans l'attentat de Damas, le chef de la Sécurité nationale est décédé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2012

Le chef de la Sécurité nationale en Syrie, Hicham Ikhtiar, blessé lors de l'attentat de Damas mercredi, est mort. Les funérailles nationales des trois hauts responsables décédés dans l'attaque, dont le beau-frère d'Assad, ont lieu ce vendredi.

AFP - Le chef de la Sécurité nationale en Syrie, Hicham Ikhtiar, blessé mercredi dans l'attentat de Damas dans lequel ont péri trois autres hauts responsables sécuritaires, a succombé vendredi à ses blessures, a annoncé la télévision d'Etat.

"Le commandement du parti Baas (au pouvoir) présente ses condoléances au peuple après la mort du camarade, le général Hicham Ikhtiar, (...) chef de la sécurité nationale, qui a succombé à ses blessures avant-midi", a indiqué la télévision.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), rapportant un peu plus tôt la mort du général Ikhtiar, a indiqué par ailleurs que l'état du ministre de l'Intérieur, Mohammad Ibrahim al-Chaar, n'était "pas stable".



Juste après l'attentat, la télévision syrienne avait annoncé que le ministre était blessé mais dans un "état stable".

Cette information intervient au moment où des funérailles nationales se déroulent à Damas pour le ministre de la Défense, Daoud Rajha, son adjoint et beau-frère de M. Assad, Assef Chawkat, et Hassan Turkmani, chef de la cellule chargée de réprimer la révolte qui secoue le régime depuis mars 2011, tous les trois tués dans l'attentat.

Agé de 71 ans, Hicham Ikhtiar était un homme clé de la répression. Il figurait depuis le 23 mai 2011 sur la liste des personnes sanctionnées par l'Union européenne.

Le 20 mai, il avait été déjà visé avec d'autres responsables par une tentative d'empoisonnement.

Première publication : 20/07/2012

  • SYRIE

    Nouvel affrontement en vue à l'ONU sur la mission d'observation

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les rebelles syriens contrôlent la frontière irakienne

    En savoir plus

  • ONU

    La Chine et la Russie opposent leur veto à une résolution sur la Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)