Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

Afrique

Regain de tension à Duékoué après le meurtre de quatre personnes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2012

Quatre personnes ont été tuées dans un quartier malinké de Duékoué (ouest de la Côte d'Ivoire) dans la nuit de jeudi à vendredi. En représailles, des jeunes s'en sont pris à un camp de réfugiés peuplé d'autochtones de l'ethnie guéré.

AFP - Quatre personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi à Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, déclenchant des représailles d'habitants contre des déplacés regroupés dans un camp à l'entrée de la ville, a-t-on appris de sources concordantes.

"Une attaque perpétrée dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier Kôkôma de Duékoué, habité majoritairement par l'ethnie malinké (originaire du nord du pays, ndlr), a fait quatre morts", a déclaré à l'AFP un habitant, joint au téléphone depuis Abidjan.

Ce bilan a été confirmé par des sources sécuritaires occidentales et un journaliste local.

"En représailles, les jeunes de Kôkôma se sont attaqués au camp de déplacés de Niambly", peuplé surtout d'autochtones guéré, a affirmé l'habitant.

Selon plusieurs sources, les jeunes étaient accompagnés de militaires des Forces républicaines (FRCI) et de "dozos", chasseurs traditionnels servant de supplétifs aux forces de sécurité.

"Ils sont allés au camp, en ont d'abord détruit l'entrée, puis ils ont incendié le camp", a affirmé l'une des sources sécuritaires.

"Il y a la panique ici, les pensionnaires fuient le camp", a raconté une habitante. "Depuis ce matin ça tirait dans la ville, en ce moment on entend toujours des tirs du côté du camp de déplacés", a indiqué un employé du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), sous couvert d'anonymat.

Certains déplacés se sont réfugiés à la mission catholique de Duékoué.

Un militaire FRCI a affirmé que les forces armées étaient à la recherche des responsables non identifiés des quatre morts de Duékoué. "Nous n'avons pas encore mis la main sur eux", a-t-il dit.

En proie depuis des années à de graves tensions ethniques sur fond de conflits fonciers, l'Ouest reste la région la plus instable du pays plus d'un an après la fin de la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011, qui a fait quelque 3.000 morts, dont des centaines à Duékoué et dans sa région.

Plus au sud, près de la frontière avec le Liberia, plusieurs attaques contre des villages ont fait début juin plus d'une vingtaine de morts, dont sept Casques bleus nigériens.
 

Première publication : 20/07/2012

  • CÔTE D'IVOIRE

    Guillaume Soro : "La réconciliation fait son chemin en Côte d'Ivoire"

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les violences en Côte d'Ivoire

    En savoir plus

  • LIBERIA

    Le Liberia ferme sa frontière avec la Côte d'Ivoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)