Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

La politique étrangère, l'atout de François Hollande ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

La politique étrangère, l'atout de François Hollande ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Emmanuel Macron passe le relais à Michel Sapin

En savoir plus

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Les prisons américaines à l’heure de la réforme

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Des polémiques françaises : Valls chante Marianne aux seins nus, Macron quitte Bercy

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'attente des résultats de la présidentielle se prolonge dans l'appréhension à Libreville

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 20/07/2012

Paul Kagame sans détours

Ses détracteurs disent de lui qu’il est autoritaire, distant et calculateur. Mais, derrière cette réputation sans nuances, qui est vraiment Paul Kagame ? Pour la première fois, le tout-puissant et mystérieux président du Rwanda a accepté de se dévoiler. Durant quelques jours, notre reporter l’a accompagné dans son quotidien.

Paul Kagame est un personnage mystérieux, secret et controversé. Le président rwandais, l’homme fort du pays depuis le génocide de 1994, n’aime guère se laisser approcher. Il a accepté de faire une exception pour France 24 et nous a laissé le suivre pendant une semaine. Visites de terrain au volant de sa voiture blindée, séances de travail à la présidence, entretiens avec des diplomates, cérémonies officielles, discussions chez lui, et même quelques moments d’intimité avec sa famille et ses amis. Pour parler encore et encore de ce nouveau Rwanda qu’il tente de faire émerger au forceps sur les cendres du génocide, en mettant l’accent sur la santé, le logement et l’éducation. Le développement comme recette pour oublier les tensions ethniques entre Hutus et Tutsis. Avec pour modèle les tigres asiatiques qui ont donné priorité à l’économie avant la démocratie à la sauce occidentale.

Kagame ne veut plus parler des tensions avec la France et se veut résolument pragmatique. Il courtise les donateurs occidentaux qui contribuent à hauteur de 40% du budget rwandais et saluent la bonne gouvernance du pays, notamment la lutte contre la corruption. Ce nationaliste rêve toutefois de pouvoir se débarrasser de cette dépendance envers l’Occident. Lors de notre séjour se déroulent les cérémonies du cinquantenaire de l’indépendance. Mais pour Kagame, la véritable indépendance ne date pas du départ du colonisateur belge en 1962, mais de la fin du génocide en 1994. Une vision qui n’est partagée par tous, notamment par les soutiens de l’ancien régime dominé par les Hutus qui l’accusent de représenter un pouvoir avant tout tutsi. Une notion qu’il rejette, affirmant que les Rwandais sont désormais unis, au-delà des leur appartenance ethnique.

Au fur et à mesure du reportage se dessine un homme différent, plus ouvert, surtout plus passionné que l’homme public au débit monocorde. Quelqu’un qui, certes, n’aime guère aborder des sujets qui fâchent comme le rôle trouble de son pays en République Démocratique du Congo ou les carences de la démocratie au Rwanda. Mais qui n’esquive pas la discussion et retrouve volontiers des accents anticolonialistes pour dénoncer les critiques de l’Occident ou des Nations Unies.

Lui qui est habité par l’action politique laisse même entrevoir une vie après la politique. Son second et - en théorie dernier - mandat se termine en 2017 et il aura alors 60 ans. Et si on lui prête parfois l’intention de changer la Constitution pour se représenter, comme nombre de ses pairs, il le nie farouchement. Et semble presque impatient d’être à la retraite. Reste à voir s’il tiendra parole…

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/08/2016 RD Congo

RDC : massacres en toute impunité à Beni

Depuis plus d'un an et demi, les massacres de civils se succèdent dans la région de Beni, à l'est de la République démocratique du Congo, voisine de l'Ouganda. Régulièrement, la...

En savoir plus

18/08/2016 Afghanistan

Afghanistan : à Kunduz, dans l’ombre des Taliban

Il y a près d’un an, les Taliban se sont brièvement emparés de Kunduz, ville stratégique du nord-est de l’Afghanistan. Ils en ont été chassés quinze jours après leur arrivée,...

En savoir plus

29/07/2016 JO de Rio 2016

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

À Rio, parmi les nombreux sportifs venus du monde entier pour les Jeux olympiques, dix d'entre eux ont un profil particulier. Ce sont des réfugiés qui ont fui la guerre, la...

En savoir plus

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

08/07/2016 Tchad

Vidéo : Le récit de la progressive mise au ban du Tchadien Hissène Habré

Hissène Habré, président du Tchad entre 1982 et 1990, a été condamné en mai 2016 à la prison à perpétuité pour "crimes contre l'humanité, torture, crimes de guerre et viols"....

En savoir plus