Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat de Londres : "We are not afraid"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le Premier ministre promet des mesures pour répondre aux enseignants grévistes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rodin en majesté au Grand Palais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Keep calm et carry on"

En savoir plus

FOCUS

L'Inde, paradis des startups

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marine Le Pen au Tchad

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : la piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Pakistan frappé par deux attaques terroristes simultanées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/07/2012

Deux explosions, survenues à quelques heures d'intervalle dans le nord-ouest et le sud-ouest du Pakistan, ont fait au moins 15 morts et une vingtaine de blessés. De nombreux groupes islamistes, dont les Taliban, sont actifs dans ces deux régions.

REUTERS Une bombe a tué neuf personnes et en a blessé une vingtaine dans un complexe situé dans le nord-ouest du Pakistan, tandis qu'une attaque contre un poste de la garde côtière a tué six employés dans le sud-ouest du pays, ont rapporté samedi des services de renseignements et des responsable locaux. 

L'explosion dans le complexe, utilisé par une milice locale, a eu lieu à proximité du village de Sin Tal, dans la région tribale d'Orakzai.

"Nous ne savons pas s'il s'agit d'un kamikaze ou bien si ce sont des activistes qui ont accidentellement péri lors de l'assemblage d'une bombe", a confié un responsable du gouvernement local, demandant à rester anonyme.

Plusieurs blessés sont dans un état critique, a confié une source médicale.

De nombreux groupes islamistes, dont les taliban pakistanais, sont actifs dans les régions tribales au nord-ouest du Pakistan, le long de la frontière afghane.

L'attaque dans le Baloutchistan a été menée près de la ville côtière de Peshikan, par des assaillants qui sont arrivés à bord  de camionnettes et de motos, et ont lancé des roquettes et tiré à l'aide de fusils d'assaut.

Les violences dans le Baloutchistan sont généralement attribuées aux séparatistes de l'ethnie baloutche, qui demandent plus d'autonomie et le contrôle des ressources naturelles de la province.

Première publication : 21/07/2012

  • PAKISTAN

    Les Taliban pakistanais menacent d'attaquer les convois de l'Otan qui se rendent en Afghanistan

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Une nouvelle crise diplomatique met à mal les relations américano-pakistanaises

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)