Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

ETATS-UNIS

Barack Obama attendu à Aurora, deux jours après la fusillade mortelle

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/07/2012

Alors que l'appartement piégé de l'auteur présumé de la fusillade meurtrière de Denver a été entièrement déminé, le président américain doit se rendre à Aurora, ce dimanche, pour rencontrer les familles de victimes.

AFP -  Le président des Etats-Unis Barack Obama est attendu dimanche à Aurora au Colorado (ouest) pour rencontrer les familles des victimes de la fusillade meurtrière de vendredi, tandis que l'appartement du tueur présumé a été entièrement déminé, ont annoncé samedi les autorités.

A Aurora, où il passera environ deux heures en fin d'après-midi, M. Obama "rendra visite à des familles de victimes de la fusillade, ainsi qu'à des responsables des autorités locales", a indiqué la Maison Blanche samedi soir.

M. Obama avait suspendu de facto sa campagne en vue de la présidentielle du 6 novembre après le drame qui a fait 12 morts et 58 blessés dans une salle de cinéma de cette ville de la banlieue de Denver. Son adversaire républicain Mitt Romney avait fait de même.

Le président, qui a ordonné la mise en berne des drapeaux américains sur tous les bâtiments publics jusqu'au 25, avait estimé vendredi que cette "tragédie" rappelait "ce qui nous unit en tant qu'Américains". Il avait appelé à une "journée de prière et de réflexion".

Egalement samedi soir, la police a annoncé avoir entièrement déminé l'appartement piégé à Aurora par l'auteur présumé de la fusillade. "Tous les éléments dangereux ont été retirés" du logement de James Holmes, ont précisé les forces de l'ordre dans un message sur Twitter.

Holmes, 24 ans, a déclaré à la police lors de son arrestation qu'il avait miné son appartement dans lequel des artificiers ont mis à l'oeuvre un robot de déminage. Le chef de la police locale avait auparavant indiqué que l'appartement, rempli de substances incendiaires et explosives "était fait pour tuer la première personne qui serait entrée".

Les artificiers ont pris soin de conserver ces différentes pièces à conviction dans la perspective du procès de James Holmes, qui sera déféré à la justice lundi à 08H30 (14H30 GMT).

Le mystère reste entier sur les mobiles du jeune homme, un étudiant en neurologie de l'Université du Colorado, présenté comme un solitaire.

L'Amérique sous le choc après la tuerie de Denver

Il avait acheté plus de 6.000 balles et cartouches sur internet ces deux derniers mois, avait indiqué vendredi la police. Les quatre armes à feu saisies sur les lieux du massacre ont quant à elles toutes été achetées légalement.

Le chef de la police de New York, Raymond Kelly, qui n'a pas cité ses sources, a déclaré que le suspect était "manifestement dérangé" et avait les cheveux teints en rouge lors de son arrestation. "Il a dit qu'il était le Joker, l'ennemi de Batman", a-t-il déclaré à la presse.

Une fillette de six ans parmi les morts

La fusillade s'est produite dans une salle bondée du multiplex "Century 16", lors d'une première à minuit de "The Dark Knight rises", dernier volet de la trilogie Batman dont la sortie était attendue par des millions de fans.

Les services de médecine légale ont officiellement notifié dans la soirée les noms des victimes aux familles. La plus jeune est une fillette de six ans dont la maman a été blessée par balles et se trouvait dans un état critique à l'hôpital. Elle n'a pas été informée du décès de sa fille, selon le quotidien local Denver Post.

Un jeune homme de 27 ans, Matt McQuinn, est mort en protégeant sa fiancée, a indiqué la chaîne CNN. La plupart des défunts étaient âgés d'une vingtaine ou d'une trentaine d'années, la plus âgée ayant 51 ans.

D'après Bob Snyder, chirurgien du centre médical d'Aurora, sept patients sont encore à l'hôpital, dont quatre en soins intensifs. De nombreux blessés vont souffrir de séquelles à long terme, a-t-il estimé.

La tuerie a relancé l'éternel débat sur la réglementation des armes à feu, un sujet que M. Obama est accusé d'avoir soigneusement évité depuis son arrivée à la Maison Blanche.

L'acteur britannique Christian Bale, qui joue le rôle de Batman dans le film s'est dit "horrifié" par la tuerie.

A Paris, l'avant-première en France du film a été annulée vendredi dans un cinéma des Champs-Elysées dans lequel étaient attendus les principaux acteurs. Mais de nombreux amateurs se sont rendus samedi soir à la première projection publique du film au cinéma le Grand Rex, tout en avouant un "pincement au coeur" à l'endroit des victimes du Colorado.

Après le choc d'Aurora, la campagne électorale en vue de la présidentielle du 6 novembre devrait reprendre ses droits lundi. Dimanche soir, M. Obama ira à San Francisco (Californie) pour entamer comme prévu le lendemain une tournée de trois jours qui le mènera aussi notamment à Seattle (Etat de Washington, nord-ouest) et en Louisiane (sud).

Première publication : 21/07/2012

  • ÉTAS-UNIS

    Barack Obama prône l'unité après la fusillade mortelle de Denver

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Tuerie de Denver : l'appartement du tireur présumé piégé à l'explosif

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'Amérique en état de choc après la tuerie de Denver

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)