Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"De sang-froid"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

SPORT

La flamme olympique est arrivée à Londres

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/07/2012

À moins d'une semaine de l'ouverture des Jeux de Londres, la flamme olympique est arrivée dans la capitale britannique. La torche donnera le coup d'envoi de la compétition lors de la cérémonie d'ouverture, le 27 juillet.

REUTERS - Londres était à la fête samedi, avec le début du périple de 7 jours de la flamme olympique dans les 33 arrondissements de la capitale, sous le soleil et avec un festival de musique gratuit le long de la Tamise, après des semaines de pluie et de récriminations.

"Assez de gémissements", avait lancé le maire de Londres Boris Johnson, qui a accueilli vendredi soir l'arrivée de la flamme par hélicoptère à la Tour de Londres, où elle a passé la nuit avec les 4.700 médailles olympiques.

"Sommes-nous du genre à nous laisser arrêter par la pluie?" a lancé le maire à la foule. "Non", ont hurlé en coeur les spectateurs enthousiastes, tandis qu'un soldat descendait la flamme dans une lanterne en rappel, à l'aplomb de la Tour de Londres et sous un soleil inespéré après des semaines de pluies diluviennes.

Dix millions de personnes ont bravé la météo depuis le 19 mai pour voir défiler la flamme à travers tout le Royaume-Uni, soit 12.800 km.

Et les critiques n'ont pas manqué, notamment sur les failles dans le dispositif de sécurité des Jeux, quand le gouvernement a été contraint de mobiliser en catastrophe 3.500 soldats pour pallier des défaillances d'une société de gardiennage privée.

Comme à Saint-Tropez

Mais l'arrivée de la flamme dans la capitale marque le début de festivités non-stop. Six scènes géantes ont été installées le long de la Tamise pour des concerts gratuits de musiciens de tous les continents.

Une réplique gonflable grandeur nature des célèbres mégalithes de Stonehenge a aussi fait son apparition dans la capitale.

Sans parler des fêtes privées, à faire pâlir Cannes d'envie, selon le quotidien The Times. Et de citer la "fête Brad et Angie" dans le cadre somptueux du Victoria and Albert Museum mercredi, où Brad Pitt et Angelina Jolie doivent être présents au bénéfice d'une association en faveur de la paix (Sports for Peace). L'ex-boxeur américain Mohamed Ali est invité d'honneur, et selon le quotidien, le prince William et Kate seront de la partie.

Les anciens docks de Londres vont se transformer pour les jeux en "Saint-Tropez", avec 18 yachts ancrés et autant d'occasions de faire la fête.

Les principaux sponsors ont prévu d'organiser des "parties" plus glamour les unes que les autres, tel Lakshmi Mittal, le roi de l'acier et mécène de l'Orbit de l'artiste Anish Kapoor, une construction d'acier qui déroule ses bras d'acier rouges sur le site olympique.

Mais pour certains, l'ambiance festive devra commencer au coucher du soleil: le ramadan coïncide cette année avec les JO, rendant la vie difficile pour quelque 3.000 athlètes musulmans participant aux Jeux.

Le ramadan impose une journée de jeûne particulièrement longue en juillet, avec près de 18 heures sans boire ni manger. L'Islam prévoit heureusement des aménagements, et de nombreux sportifs ont prévu de différer leurs jours de jeûne après les jeux, comme Maher Abu Remeleh, champion de judo représentant la Palestine, cité par le Times: "j'ai consulté les autorités religieuses, qui ont recommandé que je m'abstienne de jeûner", dit-il. "Je compenserai à mon retour".

Sur le méridien de Greenwich

La gymnaste roumaine Nadia Comaneci, première à décrocher un 10 sur 10 aux JO de Montréal de 1976 à seulement 14 ans, et l'ancien joueur de basket John Amaechi figurent parmi les vedettes à qui l'honneur de porter la torche est dévolu samedi. La flamme a pris un départ symbolique au petit matin au méridien de Greenwich, sur la rive sud de la Tamise.

Le footballeur d'origine congolaise Fabrice Muamba, remis d'un arrêt cardiaque dramatique de 78 minutes lors d'un match le 17 mars dernier, doit lui faire traverser l'arrondissement de Waltham Forest, où il a passé une partie de son enfance.

Deux millions de Londoniens devraient acclamer les 982 porteurs de torche lors du périple final de 7 jours.

Scotland Yard a mobilisé pas moins de 70 policiers pour se relayer autour de la précieuse torche jusqu'à son arrivée au stade, le 27 juillet.

 

Première publication : 21/07/2012

  • JEUX OLYMPIQUES

    Londres-2012 : contrôlé positif à l'EPO, le Français Gezzar est suspendu pour les JO

    En savoir plus

  • JO - ESCRIME

    Épée : éliminée en 8e de finale, Laura Flessel prend sa retraite sportive

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Londres-2012 : les douanes britanniques appellent à la grève à la veille des JO

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)