Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Ultime espoir de retrouver des rescapés du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

SPORT

La flamme olympique est arrivée à Londres

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/07/2012

À moins d'une semaine de l'ouverture des Jeux de Londres, la flamme olympique est arrivée dans la capitale britannique. La torche donnera le coup d'envoi de la compétition lors de la cérémonie d'ouverture, le 27 juillet.

REUTERS - Londres était à la fête samedi, avec le début du périple de 7 jours de la flamme olympique dans les 33 arrondissements de la capitale, sous le soleil et avec un festival de musique gratuit le long de la Tamise, après des semaines de pluie et de récriminations.

"Assez de gémissements", avait lancé le maire de Londres Boris Johnson, qui a accueilli vendredi soir l'arrivée de la flamme par hélicoptère à la Tour de Londres, où elle a passé la nuit avec les 4.700 médailles olympiques.

"Sommes-nous du genre à nous laisser arrêter par la pluie?" a lancé le maire à la foule. "Non", ont hurlé en coeur les spectateurs enthousiastes, tandis qu'un soldat descendait la flamme dans une lanterne en rappel, à l'aplomb de la Tour de Londres et sous un soleil inespéré après des semaines de pluies diluviennes.

Dix millions de personnes ont bravé la météo depuis le 19 mai pour voir défiler la flamme à travers tout le Royaume-Uni, soit 12.800 km.

Et les critiques n'ont pas manqué, notamment sur les failles dans le dispositif de sécurité des Jeux, quand le gouvernement a été contraint de mobiliser en catastrophe 3.500 soldats pour pallier des défaillances d'une société de gardiennage privée.

Comme à Saint-Tropez

Mais l'arrivée de la flamme dans la capitale marque le début de festivités non-stop. Six scènes géantes ont été installées le long de la Tamise pour des concerts gratuits de musiciens de tous les continents.

Une réplique gonflable grandeur nature des célèbres mégalithes de Stonehenge a aussi fait son apparition dans la capitale.

Sans parler des fêtes privées, à faire pâlir Cannes d'envie, selon le quotidien The Times. Et de citer la "fête Brad et Angie" dans le cadre somptueux du Victoria and Albert Museum mercredi, où Brad Pitt et Angelina Jolie doivent être présents au bénéfice d'une association en faveur de la paix (Sports for Peace). L'ex-boxeur américain Mohamed Ali est invité d'honneur, et selon le quotidien, le prince William et Kate seront de la partie.

Les anciens docks de Londres vont se transformer pour les jeux en "Saint-Tropez", avec 18 yachts ancrés et autant d'occasions de faire la fête.

Les principaux sponsors ont prévu d'organiser des "parties" plus glamour les unes que les autres, tel Lakshmi Mittal, le roi de l'acier et mécène de l'Orbit de l'artiste Anish Kapoor, une construction d'acier qui déroule ses bras d'acier rouges sur le site olympique.

Mais pour certains, l'ambiance festive devra commencer au coucher du soleil: le ramadan coïncide cette année avec les JO, rendant la vie difficile pour quelque 3.000 athlètes musulmans participant aux Jeux.

Le ramadan impose une journée de jeûne particulièrement longue en juillet, avec près de 18 heures sans boire ni manger. L'Islam prévoit heureusement des aménagements, et de nombreux sportifs ont prévu de différer leurs jours de jeûne après les jeux, comme Maher Abu Remeleh, champion de judo représentant la Palestine, cité par le Times: "j'ai consulté les autorités religieuses, qui ont recommandé que je m'abstienne de jeûner", dit-il. "Je compenserai à mon retour".

Sur le méridien de Greenwich

La gymnaste roumaine Nadia Comaneci, première à décrocher un 10 sur 10 aux JO de Montréal de 1976 à seulement 14 ans, et l'ancien joueur de basket John Amaechi figurent parmi les vedettes à qui l'honneur de porter la torche est dévolu samedi. La flamme a pris un départ symbolique au petit matin au méridien de Greenwich, sur la rive sud de la Tamise.

Le footballeur d'origine congolaise Fabrice Muamba, remis d'un arrêt cardiaque dramatique de 78 minutes lors d'un match le 17 mars dernier, doit lui faire traverser l'arrondissement de Waltham Forest, où il a passé une partie de son enfance.

Deux millions de Londoniens devraient acclamer les 982 porteurs de torche lors du périple final de 7 jours.

Scotland Yard a mobilisé pas moins de 70 policiers pour se relayer autour de la précieuse torche jusqu'à son arrivée au stade, le 27 juillet.

 

Première publication : 21/07/2012

  • JEUX OLYMPIQUES

    Londres-2012 : contrôlé positif à l'EPO, le Français Gezzar est suspendu pour les JO

    En savoir plus

  • JO - ESCRIME

    Épée : éliminée en 8e de finale, Laura Flessel prend sa retraite sportive

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Londres-2012 : les douanes britanniques appellent à la grève à la veille des JO

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)