Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

EUROPE

Un an après, la Norvège commémore le massacre d'Utoya et l'attentat d'Oslo

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/07/2012

La Norvège organise une série d'événements à travers le pays en mémoire des 77 personnes tuées par Anders Behring Breivik, le 22 juillet 2011. Le verdict du procès du militant d'extrême droite est attendu le 24 août.

AFP - Offices religieux, dépôts de gerbes, rassemblements et concert sont programmés dimanche à travers la Norvège pour commémorer le premier anniversaire des attaques qui ont ensanglanté la paisible nation scandinave le 22 juillet 2011.

Ce jour-là, l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik avait tué 77 personnes, principalement des adolescents, en ouvrant le feu sur un camp d'été de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoeya, juste après avoir fait exploser une bombe dans le quartier des ministères à Oslo.

Un an après le pire massacre perpétré sur son sol depuis la Seconde Guerre mondiale, la Norvège organise une série d'événements à Oslo, sur Utoeya et à travers le pays, jusqu'à l'archipel arctique du Svalbard (Spitzberg), à 1.100 km du pôle Nord, où une messe sera dite.



Le Premier ministre travailliste Jens Stoltenberg, qui avait marqué les esprits en promettant "plus de démocratie et plus d'ouverture" en réponse au carnage, doit participer à tous les temps forts.

Il déposera une gerbe sur les lieux de l'attentat à la bombe à 9H30 (7H30 GMT), participera à une messe avec le couple royal dans la cathédrale d'Oslo à 11H00, prononcera un discours sur Utoeya à 14H10 puis rencontrera les proches des victimes vers 15H15 et déposera une autre gerbe sur l'île du drame à 18H45.

Pour conclure cette douloureuse journée où la rose --symbole des travaillistes pris pour cible par Breivik-- devrait être omniprésente, M. Stoltenberg assistera à un concert commémoratif mettant en scène des artistes norvégiens et, peut-être, Bruce Springsteen à partir de 20H00 dans le centre d'Oslo.

En hommage aux victimes, une minute de silence doit être observée avant le coup d'envoi des rencontres de championnat de football.

Le Premier ministre danois, la social-démocrate Helle Thorning-Schmidt, prononcera aussi une allocution sur Utoeya.

Breivik attend le verdict de son procès, qui s'est achevé le 22 juin. Il doit tomber le 24 août.

Première publication : 22/07/2012

  • NORVÈGE

    L'avocat de Breivik s'oppose à l'internement et demande une peine clémente

    En savoir plus

  • NORVÈGE

    Breivik : "Je ne suis pas un cas psychiatrique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)