Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SPORT

Le Britannique Bradley Wiggins remporte le Tour de France 2012

Vidéo par Benoît PERROCHAIS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/07/2012

Bradley Wiggins a remporté le Tour de France 2012 au terme de la 21e et dernière étape gagnée au sprint par son coéquipier Mark Cavendish. Âgé de 32 ans, le leader de l'équipe Sky devient le premier Britannique à remporter la Grande Boucle.

AFP - Premier grand pistard vainqueur du Tour de France, Bradley Wiggins a fait triompher pour la première fois les couleurs de l'Union Jack sur les Champs-Elysées, dimanche, au terme d'une course maîtrisée du début à la fin par son équipe Sky.

Pour compléter la supériorité britannique, Mark Cavendish a enlevé au sprint la 20e étape, sur les Champs-Elysées, son quatrième succès (un record) sur l'avenue la plus célèbre du monde envahie par la grande foule.

Avec six victoires à son compteur, dont trois pour "Cav", en belle forme à six jours de son rendez-vous olympique, la formation britannique a dominé le Tour. D'autant qu'elle a placé deux des siens aux deux premières places du classement final.

Le classement général du tour de France 2012

1. Bradley Wiggins (GBR/SKY) 87h34:42.

2. Chris Froome (GBR/SKY) à 3:21.

3. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) 6:19.

4. Jürgen Van den Broeck (BEL/LTB) 10:15.

5. Tejay Van Garderen (USA/BMC) 11:04.

6. Haimar Zubeldia (ESP/RSH) 15:43.

7. Cadel Evans (AUS/BMC) 15:51.

8. Pierre Rolland (FRA/EUC) 16:31.

9. Janez Brajkovic (SLO/AST) 16:38.

10. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 17:17.

11. Andreas Klöden (GER/RSH) 17:54.

12. Nicolas Roche (EIR/ALM) 19:33.

13. Chris Horner (USA/RSH) 19:55.

14. Chris Anker Sörensen (DEN/SAX) 25:27.

15. Denis Menchov (RUS/KAT) 27:22.

16. Maxime Monfort (BEL/RSH) 28:30.

17. Egoi Martinez (ESP/EUS) 31:46.

18. Rui Costa (POR/MOV) 37:03.

19. Eduard Vorganov (RUS/KAT) 38:16.

20. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 42:26.

...

Wiggins a précédé Chris Froome de 3 min 21 sec, et l'Italien Vincenzo Nibali de 6 min 19 sec, dans un podium cent pour cent inédit puisqu'aucun n'avait encore terminé le Tour dans les trois premiers.

Il faut remonter à 1996 (Riis, Ullrich) pour trouver deux coureurs de la même équipe aux deux premières places. Entre-temps, l'interminable domination de Lance Armstrong (1999-2005) a ouvert la voie à la montée en puissance du monde anglophone, plus justement symbolisée l'an passé par le succès de Cadel Evans, premier Australien à figurer au palmarès.

De la piste à la route

Wiggins, 32 ans, s'est inscrit dans cette continuité. A ceci près que le Londonien aux rouflaquettes typées années 1960 a parachevé le travail d'une équipe organisée autour de lui.

"Il y avait plus de 100 kilomètres de contre-la-montre et c'est la spécialité de Bradley. Et comme en plus, il grimpe bien...", a justifié Dave Brailsford, le manager de l'équipe Sky.

Dans le Tour, le Londonien, fils d'un ancien coureur australien de Six-Jours aujourd'hui décédé, avait pour meilleur résultat une quatrième place obtenue en 2009.

Wiggins s'est fait connaître d'abord sur la piste. Trois fois champion olympique de poursuite (1 titre à Athènes 2004, 2 à Pékin 2008), il a enlevé six médailles d'or mondiales dans les vélodromes.

Cette saison, il a dominé trois courses par étapes du calendrier mondial, Paris-Nice en mars, le Tour de Romandie en avril, le Critérium du Dauphiné en juin.

Favori logique au départ de Liège (Belgique), le 30 juin dernier, le Britannique a justifié son statut au long des 20 étapes, pour un total approchant les 3500 kilomètres.

Treize vainqueurs d'étapes

Vainqueur des deux étapes contre-la-montre (Besançon et Chartres), sa discipline d'excellence, il a rivalisé avec les meilleurs grimpeurs dans les étapes de montagne. Seul Froome lui est apparu supérieur en l'attendant ostensiblement, notamment dans la dernière étape des Pyrénées, jeudi dernier, à Peyragudes.

La stratégie de l'équipe Sky, qui a privilégié le classement général, a laissé de la place pour les autres sprinteurs. L'Allemand Andre Greipel a gagné trois étapes, tout comme Cavendish et le Slovaque Peter Sagan (2e sur les Champs-Elysées) qui a réalisé des débuts fracassants avec, en plus, le maillot vert du classement par points.

Autre débutant -très- prometteur, le benjamin du Tour, le Français Thibaut Pinot (22 ans), a gagné une étape et a pris place dans les dix premiers de ce Tour qui a tourné au désavantage des Belges et des Néerlandais (aucun succès d'étape) par rapport aux Britanniques (7 étapes) et Français (5 étapes).

Un autre Français, Thomas Voeckler, a comblé les attentes du public. Un an après avoir porté le maillot jaune pendant dix jours, il a gagné deux étapes (Bellegarde-sur-Valserine, Luchon) et ramené le maillot à pois du meilleur grimpeur.

Treize coureurs seulement ont gagné une étape dans cette 99e édition qui a affronté une météo plutôt clémente. Neuf équipes sur un total de 22 en lice ont été récompensées.

 

Première publication : 22/07/2012

  • CYCLISME

    En 2013, le Tour de France, centenaire, s'élancera de Corse

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    Le sprinter Mark Cavendish entend de nouveau régner sur les Champs-Elysées

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    À la veille de l'arrivée à Paris, Bradley Wiggins conforte son maillot jaune

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)