Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Les stéréotypes "garçon-fille" dans le monde du jouet.

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Croissance : l'Insee prévoit embellie en 2015

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

DÉBAT

Russie : Poutine sous pression en pleine crise du rouble

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 24/07/2012

USA : Romney et Obama s’affrontent en vidéos sur YouTube

Barack Obama et Mitt Romney continuent de s’affronter par vidéos interposées, Greenpeace mène une campagne en ligne contre la compagnie pétrolière Shell et Kim Dotcom dévoile une nouvelle vidéo musicale.

USA : Romney et Obama s’affrontent en vidéos sur YouTube

Aux Etats-Unis, la campagne présidentielle se poursuit à un peu plus de 4 mois de l’élection de novembre. Une campagne qui se déroule en partie sur Internet où Barack Obama et Mitt Romney multiplient depuis plusieurs mois les vidéos de dénigrement de leur adversaire. Des attaques qui se sont d’abord concentrées sur le bilan économique du président puis qui se sont ensuite focalisées sur la réforme du système de santé mise en place par l’occupant de la Maison Blanche et la volonté affichée de Romney de l’abroger en cas de victoire. Mais il semble que les équipes de campagne ont opté depuis peu pour une nouvelle stratégie : dénoncer les méthodes employées par leur adversaire pour convaincre les électeurs.

Mitt Romney vient en effet de mettre en ligne plusieurs vidéos qui affirment que la campagne menée par Barack Obama est tout simplement calomnieuse à son égard. Dans ce premier clip, l’ancien gouverneur du Massachusetts accuse ainsi le président de mentir au peuple américain lorsqu’il le qualifie d’homme d’affaires sans scrupule qui n’hésite pas à délocaliser des emplois pour faire des bénéfices. Des accusations reprises dans ce second spot qui estime également qu’Obama n’a aucune idée neuve et est donc obligé de critiquer son adversaire faute de pouvoir défendre un bilan honorable. Un clip qui se termine d’ailleurs avec ce slogan sans équivoque : les électeurs attendent plus du chef de l’Etat. Enfin, une troisième vidéo explique, elle, que Barack Obama qui se revendiquait comme le candidat du changement fait finalement de la politique à l’ancienne en multipliant les attaques personnelles contre son challenger.

Des arguments qui n’ont pas tardé à provoquer une réaction du camp Obama qui a ainsi rapidement réalisé ce clip dans lequel il affirme que Mitt Romney est prêt à tout pour se faire élire comme, par exemple, sortir les propos du président de leur contexte pour lui faire dire le contraire de ce qu’il pense réellement. Des méthodes qualifiées de détestables qui n’arriveront pas à convaincre les électeurs estiment les partisans du président.

Greenpeace usurpe l’identité de Shell sur la Toile

Quand Greenpeace décide de faire vaciller un grand groupe pétrolier, tous les coups semblent permis. Pour dénoncer le forage de Shell en Arctique, l’organisation environnementale a en effet créé une fausse page web aux couleurs de la compagnie néerlandaise sur laquelle elle critique de façon sarcastique ses opérations.

Cette campagne menée en ligne donne ainsi l’impression que Shell se réjouit de la fonte de la calotte glacière notamment grâce à de nombreuses photos légendées. Des slogans accrocheurs à prendre au second degré comme celui qui accompagne cette affiche d’un ours s’agrippant tant bien que mal à un morceau de banquise et qui affirme que pour survivre, il faut aller au-delà de ses limites.

Et Greenpeace a poursuivi sur sa lancée en ouvrant un compte Twitter, toujours en se faisant passer pour Shell… La « fausse » compagnie pétrolière demandait aux abonnés de ne pas se rendre sur son site, une requête qui a eu pour effet de multiplier les visites sur la page pastiche montée par Greenpeace....

Mais si certains innocents ont été choqués par cette parodie de campagne de Shell qu’ils jugent calamiteuse, d’autres, plus perspicaces, ont déjoué la manipulation de Greenpeace et salué la démarche.

Toutefois cette usurpation n’est pas du goût de tous. Des internautes regrettent en effet le comportement présenté comme contre-productif de Greenpeace et déplorent les mensonges faits au public. Certains disent même qu’à la place de Shell, ils porteraient plainte contre l’organisation de défense de l’environnement. Mais pour l’heure le groupe pétrolier fait profil bas. Ce dernier n’a ainsi effectué aucune demande de fermeture du site ni du compte Twitter et ne semble pas vouloir non plus poursuivre l’organisation en justice.

Savoir si sa boîte mail a été piratée

Le site « should I change my password.com » propose un service plutôt pratique puisqu’il permet de savoir en quelques clics si votre boîte mail a été piratée récemment et s’il est nécessaire de changer vos identifiants. Pour cela, il suffit simplement de rentrer son adresse mail dans un espace dédié et le site se chargera ensuite de vous dire si vous devez modifier ou pas vos mots de passe.

Une déclaration des libertés sur Internet

Le 2 juillet dernier, cyberactivistes et organisations du monde entier se sont mobilisés pour adopter la « Déclaration des libertés sur Internet ». Objectif : créer une charte qui rendra le web libre et ouvert. Le texte repose sur cinq principes fondamentaux : la liberté d’expression, la liberté d’accès aux réseaux, l’ouverture pour que chacun soit libre de faire ce qu’il veut sur la Toile, l’innovation et le droit à la vie privée. A noter qu’Amnesty International, Reporters sans frontières ou encore Mozilla ont déjà rejoint le mouvement.

Vidéo du jour

Kim Dotcom, le désormais célèbre fondateur du site de téléchargement Mégaupload, fermé en janvier dernier, refait parler de lui sur le web. Celui qui fait toujours actuellement l'objet d'une demande d'extradition des Etats-Unis pour piraterie informatique et blanchiment d'argent vient en effet de dévoiler sur la Toile une vidéo musicale baptisée « Mr President » dans laquelle il se présente en défenseur des droits des internautes et où il invite les gouvernements du monde entier à ne pas censurer l’Internet.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/12/2014 Réseaux sociaux

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

Au sommaire de cette édition : les internautes indiens affichent leur solidarité avec le Pakistan ; l’acteur Samuel L. Jackson chante contre les violences policières aux...

En savoir plus

17/12/2014 Réseaux sociaux

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

Au sommaire de cette édition : les internautes australiens affichent leur solidarité avec la communauté musulmane; la Toile indienne réagit à l’arrestation d’un partisan de...

En savoir plus

16/12/2014 Réseaux sociaux

La Toile témoigne de la marée noire au Bangladesh

Au sommaire de cette édition : la Toile témoigne de la marée noire au Bangladesh; les fans de Justin Bieber font part de leur émotion après la mort de son chien; et un jeune...

En savoir plus

15/12/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : les internautes traquent les faux soldats

Au sommaire de cette édition : aux Etats-Unis, les internautes traquent les faux soldats; une comédienne indienne dénonce le phénomène du harcèlement sexuel; et un éleveur...

En savoir plus

13/12/2014 Réseaux sociaux

L'école à l'ère du numérique

Cours de mathématiques au Collège International de Noisy le Grand, dans la banlieue parisienne. Dans cette classe de 6ème, les exercices sont faits sur ordinateur. Cet...

En savoir plus