Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 24/07/2012

Syrie : la Toile se fait l’écho de la situation à Alep

En Syrie, la bataille d’Alep fait rage, la Toile témoigne, les Etats-Unis utilisent le web pour tenter de déstabiliser les terroristes et un réalisateur argentin transforme New York en gigantesque parc d’attractions.

Syrie : la Toile se fait l’écho de la situation à Alep

Alors que les combats font rage depuis plusieurs jours à Damas entre les soldats fidèles à Bachar al-Assad et les opposants au régime, un nouveau front s’est ouvert ce weekend à Alep, la seconde plus grande ville du pays. Une offensive menée par les hommes de l’armée syrienne libre qui s’est en partie organisée via le web où plusieurs appels lancés, samedi, sur les réseaux sociaux par des membres du conseil militaire de l’ASL incitaient les rebelles à se mobiliser et à prendre les armes pour libérer la capitale économique.

Des appels qui ont trouvé un large écho auprès des détracteurs de Bachar al-Assad puisque comme le montre ces images, de violents combats n’ont pas tardé à opposer les rebelles à l’armée régulière dans différents quartiers d’Alep.

Et si les affrontements se poursuivent depuis dimanche dans certaines parties de la ville, les détracteurs du régime semblent néanmoins avoir quelques motifs de satisfaction dans la bataille pour la libération d’Alep. C’est du moins ce que laissent penser ces documents amateurs sur lesquels on peut voir des membres de l’armée syrienne libre ayant pris le contrôle de deux postes frontières avec la Turquie. D’autres vidéos tout aussi difficilement authentifiables comme celles-ci, montrent, elles, des soldats de l’ASL sur un tank de l’armée régulière que les militaires auraient abandonné dans les combats. Une prise de guerre célébrée avec joie par les opposants.

Et les rebelles peuvent également compter sur le soutien d’une partie de la population d’Alep. En effet, comme on peut le voir sur ces documents qui circulent en ligne, les hommes de l’armée syrienne libre qui pénètrent dans les quartiers « libérés » de la ville sont généralement accueillis en héros par les habitants qui n’hésitent pas à chanter sur leur passage et à les remercier pour les sacrifices qu’ils font pour le peuple syrien.

Les États-Unis utilisent Internet pour déstabiliser les terroristes

Depuis le 11 septembre 2001, les Etats-Unis livrent une guerre sans merci contre le terrorisme islamiste. Une lutte qui s’opère sur le terrain bien sûr mais également sur Internet, véritable outil de recrutement de nombreux groupes fondamentalistes.

Les autorités américaines s’inquiètent en effet de la recrudescence d’organisations islamistes faisant usage des réseaux sociaux pour rallier de nouvelles recrues. Pour faire face à cette situation, Shahed Amanullah, conseiller du Département d’État américain, a mis sur pied une opération visant à démoraliser les terroristes potentiels en s’immisçant à leur insu dans les espaces virtuels qu’ils fréquentent et en faisant appel à la logique, la satire, l’humour et la religion. Nom de cette initiative particulièrement ambitieuse : « Viral Peace ».

Objectif affiché : saper le moral des djihadistes en alimentant délibérément des polémiques sur la Toile. Pour éviter d’être démasqué et afin d’utiliser des arguments à même de perturber les terroristes, Shahed Amanullah est allé à la rencontre de jeunes musulmans à Singapour, en Malaisie, aux Philippines, au Pakistan ou encore en Indonésie. Tous étaient invités à échanger des idées lors de séances de réflexion. Lancée au printemps, l’initiative a suscité l’enthousiasme des participants qui continuent depuis d’alimenter les discussions en ligne, notamment via le compte Twitter et la page Facebook de « Viral Peace » tandis que les premières sentinelles de Washington mènent discrètement de leur côté leurs opérations de déstabilisation sur le web.

Une méthode qui peut paraître originale mais qui ne l’est pas vraiment. En Afghanistan, par exemple, les forces de l’Otan provoquent déjà les Talibans via Twitter. Des messages auxquels les djihadistes ne manquent d’ailleurs pas de répondre avec ironie. Reste à savoir si ce type d’initiatives entame véritablement le moral des terroristes.

YouTube à l’heure du ramadan

Au moment où des millions de fidèles musulmans dans le monde célèbrent le ramadan, YouTube lance deux chaînes entièrement dédiées au mois de jeûne. La première permettra ainsi aux croyants d’assister en direct à des prêches effectuées depuis la Mecque tandis que la seconde offrira pendant toute la période du ramadan des programmes religieux dédiés à l’Islam mais aussi des séries en arabe.

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Alors que les mots clés # Aurora et # Aurora Shooting sont très largement utilisés par les internautes américains pour commenter la terrible fusillade survenue dans un cinéma du Colorado dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’une avant-première du dernier Batman, plusieurs milliers d’utilisateurs des réseaux sociaux se mobilisent pour que l’acteur qui incarne le superhéros, Christian Bale, rende visite aux victimes ayant survécu à ce tragique incident. Une initiative dont l’objectif est de remonter le moral de ceux qui ont échappé à l’horreur et les aider à oublier le drame qu’ils ont vécu.

Vidéo du jour

La ville de New York transformée en gigantesque parc d’attractions équipé de nombreux manèges à sensation… c’est ce que propose de découvrir dans cette vidéo virale le réalisateur argentin Fernando Livschitz. Grâce à des effets spéciaux particulièrement bien faits, l’Empire State Building ou encore le Brooklyn Bridge deviennent ainsi un vaste terrain de jeu pour les adultes comme pour les enfants. Un clip qui s’inscrit en fait dans le cadre d’une campagne de promotion menée en ligne par le Luna Park situé à Coney Island, dans le quartier de Brooklyn.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

Au sommaire de cette édition : les internautes sud-africains réagissent à la condamnation d’Oscar Pistorius; aux Etats-Unis, une fête dégénère en émeute dans le New Hampshire; et...

En savoir plus

23/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile mexicaine réclame la démission du président

Au sommaire de cette édition : au Mexique, les internautes réclament la démission de leur président; des jouets inspirés de la série « Breaking Bad » provoquent la polémique aux...

En savoir plus

21/10/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

Au sommaire de cette édition : des costumes "Ebola" commercialisés pour Halloween choquent la Toile américaine; le "donut selfie" est la nouvelle tendance en vogue sur les...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus