Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 25/07/2012

"Syrie: l'intervention inéluctable?"

Presse internationale, Mercredi 25 juillet 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, les risques de propagation de la guerre civile syrienne à l’ensemble du Moyen-Orient, une nouvelle controverse après Aurora, et l’inculpation de 8 personnes dans le scandale News of the World.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la guerre en Syrie, et les craintes d’une propagation du conflit à tout le Proche-Orient.
 
Ce sont des inquiétudes que relaie l’analyse d’un groupe de réflexion britannique spécialisé dans la défense et la sécurité, repris par The Guardian. D’après ce think tank, une intervention occidentale en Syrie serait de plus en plus inéluctable car elle seule permettrait d’empêcher la violence de se répandre au-delà des frontières syriennes, et d’éviter que les armes chimiques du régime soient volées et disséminées dans la région. Selon les experts, tous les éléments d’une propagation du conflit sont désormais réunis.
 
La guerre civile en Syrie inquiète évidemment aussi beaucoup le voisin israélien. Israël a déjà prévenu les Syriens: l’Etat hébreu fera tout pour empêcher un transfert d'armes chimiques, vers le Hezbollah libanais, et il a également mis en garde le régime de Bachar El Assad contre toute tentative des soldats syriens de pénétrer dans le zone démilitarisée sur le plateau du Golan. Cette région frontalière, rappelle The Huffington Post, a été occupée par Israël depuis 1967, puis annexée, et la zone démilitarisée sur le plateau du Golan, est désormais sous la responsabilité des Nations unies, qui y ont déployé un millier de Casques bleus.
 
On passe maintenant aux Etats-Unis, où la tuerie d’Aurora est en train de donner naissance à une nouvelle polémique. La controverse porte cette fois sur le parcours académique du tueur présumé, James Holmes. Le jeune homme, rapporte The Washington Post, étudiait les  neurosciences à l’université du Colorado, et travaillait plus particulièrement sur «les bases biologiques des troubles psychiatriques et neurologiques». Cet étudiant brillant avait subitement abandonné les cours, sans que qui que ce soit ne s’en inquiète, et sans que quiconque d’ailleurs  n’ait jamais relevé la moindre faille dans sa personnalité, ce qui soulève pas ml d’interrogations.
 
Qui ou qui n’a pas su voir qui était réellement James Holmes? Mais le débat est-il vraiment là ? N’est-il pas plutôt dans la libre possession des armes à feu ? Le débat resurgit une nouvelle fois aux Etats-Unis, comme après chaque tuerie, et sans que jamais la loi ne change, ce qui inspire ce dessin franchement désabusé du International Herald Tribune, où l’on voit des spectateurs américains venir assister à un énième débat sur les armes.
 
Il est aussi beaucoup question dans la presse britannique de l'inculpation d'un ex-conseiller de David Cameron, Andy Coulson, de l'ancienne "reine des tabloïds" Rebekah Brooks, ainsi que six autres personnes dans l'affaire des écoutes téléphoniques de News of the World. Les visages des huit inculpés sont à la Une de The Independent. 8 personnes qui sont accusées d’avoir «intercepté des communications de façon illégale» aux dépens de quelque 600 victimes.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse internationale

"Independence Day ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 juin, le référendum sur le Brexit vu par la presse britannique, européenne et française.

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse française

"Qui est in ? Qui est out ?"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 juin, l’autorisation finalement accordée par le gouvernement aux syndicats de manifester aujourd’hui contre la Loi travail,...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse internationale

"La reine, Beckham, et le Brexit"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 juin, les révélations du Monde sur la façon dont le groupe Lafarge a indirectement contribué au financement du groupe...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse française

"Un, deux, trois, soleil"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 22 juin, la poursuite du bras de fer entre une partie des syndicats et le gouvernement, qui hésite toujours à interdire les...

En savoir plus