Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Culture

Un musée appelle les femmes à exposer les peintures de Frida Kahlo sur leur corps nu

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2012

Pour fêter le 106e anniversaire de la naissance de Frida Kahlo, un musée d'art itinérant allemand propose aux femmes "de libérer les peintures de leur cadre" en utilisant leur propre corps comme support aux œuvres de l'artiste mexicaine.

AFP - Le Musée d'art itinérant (ItiMa) a lancé en juillet un appel mondial à toutes les femmes pour qu'elles utilisent leurs corps nus comme support pour des peintures de l'artiste mexicaine Frida Kahlo, dans une démarche destinée à démocratiser l'art.

Le musée, dont le siège par essence provisoire se situe à Cologne, dans l'ouest de l'Allemagne, entend "révolutionner l'accès à l'art et stimuler la créativité chez les personnes de tous âges et de tout milieu culturel", a déclaré à l'AFP son fondateur, Fernando Morales de la Cruz.

"Il s'agit de libérer les peintures de leurs cadres pour les afficher sur le corps humain" et de "faire de ces femmes des oeuvres d'art vivantes", a-t-il expliqué.

"Frida symbolise beaucoup de choses, c'est le symbole d'une femme qui dans l'adversité n'a pas baissé les bras, malgré ses graves ennuis de santé, et d'une artiste qui a toujours fait ce qu'elle pensait devoir faire", a-t-il souligné.

L'artiste mexicaine, décédée en 1954, est connue pour son combat pour l'émancipation des femmes, d'où le choix du musée de la mettre à l'honneur sur des corps féminins.

Déjà 100 Mexicaines et 40 femmes d'autres pays se seraient dites prêtes à exposer leur corps dans les rues de leur ville avec des tableaux de Frida Kahlo peints par des artistes locaux, selon M. Morales de la Cruz. Des marques d'intérêt continuent d'affluer via le groupe "Collection d'art vivant pour peindre un monde meilleur", créé à cette occasion sur le réseau social Facebook, a-t-il ajouté.

Lors de précédents projets d'exposition de peintures sur corps nus, consacrés à d'autres artistes et de moindre envergure, la réaction des gens confrontés à ce spectacle surprenant a été "très positive", a affirmé l'organisateur.

L'initiative doit durer un an, jusqu'au 106e anniversaire de la naissance de Frida Kahlo, le 6 juillet 2013.
 

Première publication : 25/07/2012

  • EXPOSITION

    Quand l'Institut du monde arabe découvre le corps

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)